Source ID:; App Source:

La fusée nord-coréenne affecte le transport aérien et maritime

Les compagnies aériennes asiatiques ont annoncé mardi des changements ... (Photo Reuters)

Agrandir

Photo Reuters

Agence France-Presse
Tokyo

Les compagnies aériennes asiatiques ont annoncé mardi des changements d'itinéraires de vols à cause du lancement prochain d'une fusée nord-coréenne, tir qui affecte aussi le transport maritime dans la région.

Les deux principales compagnies nippones, All Nippon Airways (ANA) et Japan Airlines (JAL), ont prévenu qu'elles allaient modifier le trajet habituel de leurs liaisons entre Tokyo et plusieurs capitales d'Asie du Sud-Est comme Manille, Jakarta et Singapour.

Philippine Airlines a fait savoir pour sa part qu'elle allait «changer les plans de certains vols en tenant compte du lancement de satellite de la Corée du Nord».

Un responsable du ministère nippon des Transports a expliqué à l'AFP que le contrôle aérien philippin avait décrété une interdiction de voler dans la zone que doit traverser le lanceur nord-coréen.

La Corée du Nord prévoit de lancer une fusée entre le 12 et le 16 avril, afin de placer en orbite héliosynchrone à 500 km d'altitude un satellite d'observation. Les États-Unis et leurs alliés, notamment sud-coréen et japonais, voient en ce tir un essai de missile balistique qu'ils dénoncent.

Le lancement doit être effectué depuis le centre spatial de Tongchang-ri (nord-ouest de la Corée du Nord). Le premier étage de la fusée doit tomber en mer Jaune, à l'ouest de la péninsule coréenne, et le deuxième étage à l'est des Philippines, en survolant une partie des îles d'Okinawa, au sud du Japon.

Les autorités maritimes japonaises et sud-coréennes ont décidé d'émettre des avertissements aux navires croisant dans la zone, afin de les mettre en garde contre la chute d'éventuels débris du tir nord-coréen.

Aux Philippines, les autorités ont conseillé aux pêcheurs de rester à quai pendant la période attendue du lancement.

L'armée sud-coréenne et les Forces d'autodéfense japonaises -- nom officiel de l'armée nippone -- se tiennent prêtes à abattre le lanceur s'il dévie de sa route, tandis que la flotte philippine a été mise en alerte.

Le tir nord-coréen est organisé dans le cadre des commémorations organisées dimanche pour le centenaire de Kim Il-Sung, fondateur du pays communiste décédé en 1994.

La Corée du Nord n'a jamais réussi jusqu'à présent à mettre un satellite en orbite, malgré deux essais en 1998 et 2009.

En avril 2009, sa fusée, lancée vers l'est, avait survolé le nord de l'archipel nippon avant de s'abîmer dans le Pacifique sans provoquer de dégât.




À découvrir sur LaPresse.ca

la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer