Source ID:; App Source:

Les Nord-Coréens ne cachent plus la forme de l'engin qu'ils vont lancer 

«Le missile est clairement visible» sur une photo... (Photo: AFP)

Agrandir

«Le missile est clairement visible» sur une photo satellitaire prise le dimanche 29 mars du site de lancement

Photo: AFP

Agence France-Presse
Washington

Les Nord-Coréens ne cherchent plus à cacher la forme de l'engin, dont les Etats-Unis soupçonnent qu'il sera un missile, que Pyongyang a prévu de lancer à partir du week-end prochain, selon un institut spécialisé dans le contrôle de l'armement, basé à Washington.

«Le missile est clairement visible» sur une photo satellitaire prise le dimanche 29 mars du site de lancement, a indiqué sur son site internet l'Institute for Science and International Security (ISIS).

«Comme on peut très facilement voir le missile sur cette image alors que ce n'était pas le cas avant, il est probable qu'auparavant, la Corée du nord dissimulait le missile», estime l'ISIS qui milite contre la prolifération d'armes nucléaires.

Les photos satellitaires ont été prises par la compagnie DigitalGlobe basée aux Etats-Unis dans le Colorada et qui fournit des images à Google Earth, aux agences gouvernementales américaines et d'autres clients.

Aucun commentaire n'a pu être obtenu par l'AFP auprès des services de renseignement ou des autorités militaires.

La Corée du nord affirme qu'elle va mettre en orbite entre le 4 et 8 avril un «satellite de télécommunications» devant survoler le Japon, mais les Etats-Unis et leurs alliés asiatiques pensent que le régime communiste de Pyongyang a en réalité l'intention de tester un missile balistique de longue portée Taepodong-2, censé pouvoir atteindre l'Alaska.

La Corée du Nord a menacé mercredi d'abattre tout avion espion américain qui violerait son espace aérien pour surveiller le lancement imminent de sa fusée, selon un communiqué officiel. «Si les racketteurs impérialistes osent faire pénétrer des avions espions dans notre espace aérien, interférant avec nos préparatifs pour le lancement d'un satellite à des fins pacifiques, nos forces révolutionnaires les abattront sans pitié», a indiqué le communiqué relayé par la radio officielle.

Pendant l'été 1998, le régime avait, en lieu et place d'un «satellite», lancé un missile longue portée Taepodong-1 qui avait survolé une partie du Japon avant de s'abîmer dans le Pacifique.

 

 




la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer