(La Paz) Les incendies de forêt ont dévasté près de 150 000 hectares cette année dans le seul département de Santa Cruz, en Bolivie, près de la frontière avec le Brésil, ont annoncé samedi les autorités locales.

Agence France-Presse

Ce sont au total 147 254 hectares qui sont partis en fumée, a déclaré dans un communiqué de presse Yovenka Rosado, qui coordonne dans cette région le programme de lutte contre les incendies de forêt.

« Dans les endroits où les flammes se sont élevées à plus de cinq mètres, avec des colonnes de fumée de plus de 30 mètres de haut, nous allons lâcher de l’eau avec un (hélicoptère militaire) Superpuma », a-t-elle ajouté.

Dans la zone particulièrement touchée par les feux de San Matías, un parc naturel risque d’être la proie des flammes.

Dans les premiers jours d’août, « 831 foyers ont été enregistrés, 15 555 sur l’année », a poursuivi la responsable.

La déforestation qui progresse en Bolivie, un pays de plus d’un million de km2 et d’environ 12 millions d’habitants, explique en grande partie ces phénomènes.

La Fondation des Amis de la nature (FAN), une ONG, estime que plus de 2,3 millions d’hectares de bois et de pâturages ont été détruits par le feu en 2010.

En 2019, d’énormes incendies avaient ravagé 6,4 millions d’hectares dans la partie amazonienne de ce pays, selon cette même ONG.