(Managua) Des jeunes femmes élégantes, des masques de protection sanitaire sur le visage, s’entraînent dans un hôtel de Managua pour le concours de Miss Nicaragua, programmé pour le 8 août.

Agence France-Presse

La compétition pour la couronne de Miss Nicaragua 2020, initialement prévue pour le mois de mai, sera possible en raison du refus des autorités d’ordonner des mesures de confinement pour lutter contre la progression de l’épidémie. Les épreuves se dérouleront cependant à huis clos.

« Nous avons un strict protocole de sécurité sanitaire, que toutes (les candidates) doivent respecter au pied de la lettre », indique à l’AFP la coordinatrice de production de l’évènement, Mme Consuelo Alvarado.

Durant les entraînements « nous exigeons de respecter la distanciation physique, l’utilisation de masques et le lavage régulier des mains » souligne-t-elle.

« Durant les premiers mois (de préparation), nous avons supprimé tout type de réunion présentielle. Tout s’est fait par liaison virtuelle : les cours, les conversations et les réunions », ajoute-t-elle.

L’équipe de production a réduit « au minimum » le nombre de personnes lors des réunions strictement indispensables, tandis qu’« une équipe médicale assure constamment le suivi de la santé des candidates et des organisateurs », assure encore Mme Alvarado.

Selon les chiffres officiels, les autorités sanitaires comptabilisent à ce jour 3439 cas de contamination par le nouveau coronavirus, dont 108 morts dans ce pays de 6,2 millions d’habitants. Cependant, l’Observatoire citoyen, composé notamment par des médecins, juge ces statistiques largement sous-estimées et fait état de plus de 8500 cas et 2260 décès suspects de coronavirus.