(Mexico) Les autorités mexicaines ont arrêté sept personnes soupçonnées d’implication dans l’assassinat en novembre de trois femmes et de six enfants membres d’une communauté de mormons du nord du Mexique, a annoncé le parquet général.

Agence France-Presse

«Le 26 décembre ont été exécutés les mandats d’arrêt demandés par le parquet général de la République et autorisés par un juge fédéral», a déclaré le parquet dans un communiqué.

Trois des sept personnes ont été arrêtées «en raison de leur responsabilité probable» dans l’assassinat des mormons, a indiqué le parquet. Les quatre autres sont assignées à résidence et leur situation juridique sera précisée plus tard, a-t-il ajouté.

Début décembre, le parquet avait annoncé qu’il avait fait procéder à des arrestations dans cette affaire mais n’avait pas précisé leur nombre ni le lieu où les personnes avaient été appréhendées.

Les autorités considèrent que ce sont des tueurs liés au trafic de drogue qui sont responsables du massacre des trois femmes et des six enfants, survenu le 4 novembre dans une région située aux confins des États de Sonora et de Chihuahua, dans le nord du Mexique.

AFP

Les funérailles des victimes se sont déroulées le 7 novembre, dans l'État de Sonora.

Selon les autorités, le massacre de ces femmes et de ces enfants aurait résulté d’une erreur des tueurs, qui les auraient confondus avec des membres d’un cartel rival.

Les familles mormones endeuillées installées dans cette partie du Mexique, qui ont la double nationalité mexicaine et américaine, rejettent la thèse des autorités et estiment qu’il s’est agi d’une attaque ciblée et délibérée.

Le massacre a suscité l’indignation au Mexique et aux États-Unis.

Le président Donald Trump a menacé peu après les faits de désigner comme organisations terroristes les cartels de la drogue, une annonce qui a été interprétée par les autorités de Mexico comme ouvrant la possibilité d’une intervention armée américaine en territoire mexicain.