Source ID:; App Source:

Présidentielle au Brésil: même en prison, Lula reste en tête des sondages

L'ex-président brésilien Lula.... (PHOTO Miguel SCHINCARIOL, archives AFP)

Agrandir

L'ex-président brésilien Lula.

PHOTO Miguel SCHINCARIOL, archives AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Sao Paulo

L'ex-président Lula reste largement en tête des intentions de vote pour la présidentielle d'octobre au Brésil en dépit de son emprisonnement depuis deux mois pour corruption, rapporte lundi la presse.

Les grands journaux se font l'écho du dernier sondage de l'institut Datafolha selon lequel 30 % des Brésiliens voteraient pour Luiz Inacio Lula da Silva, qui a déjà effectué deux mandats, de 2003 à 2010.

L'ex-président de gauche est suivi du député d'extrême droite Jair Bolsonaro, avec 17 % des intentions de vote. Marina Silva, ex-ministre de l'Environnement de Lula, arrive en troisième position avec 10 % des intentions de vote.

Mais le sondage Datafolha, publié dimanche, relève que 21 % des sondés n'expriment de préférence pour aucun candidat - un taux élevé - pour la présidentielle la plus incertaine de l'histoire moderne du Brésil.

Le précédent sondage de cet institut qui fait référence, publié juste après son emprisonnement, donnait à Lula 31 % d'intentions de vote.

Lula risque toutefois d'être prochainement rendu inéligible par la justice électorale. Sans Lula dans la course, Jair Bolsonaro atteindrait 19 % des voix et Marina Silva entre 14 et 15 %, selon le même sondage.

L'enquête Datafolha a été réalisée les 6 et 7 juin auprès de 2824 électeurs et comprend une marge d'erreur de deux points de pourcentage.

Lula, 72 ans, a été condamné en appel à 12 ans et un mois de prison pour corruption et a commencé à purger sa peine début avril, à Curitiba (sud). Il continue de clamer haut et fort son innocence, dénonçant l'absence de preuves.

Dans un message lu par Dilma Rousseff - son ex-dauphine qui lui avait succédé à la présidence - lors d'une réunion du Parti des Travailleurs (PT), Lula a affirmé vendredi qu'il maintiendrait sa candidature, «quelles que soient les conséquences finales».

«Je sais que ma candidature représente l'espérance et nous allons la maintenir jusqu'aux conséquences finales parce que la force du peuple est avec nous», a écrit Lula dans son message au parti qu'il a créé dans les années 1980.

Figure de proue de la gauche brésilienne, Lula a contribué à sortir de l'extrême pauvreté quelque 30 millions de personnes.




À découvrir sur LaPresse.ca

la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer