Source ID:; App Source:

Le puissant ouragan Odile déferle sur le Mexique

À 16h00 dimanche, l'ouragan se trouvait à 225... (Photo: AFP)

Agrandir

À 16h00 dimanche, l'ouragan se trouvait à 225 km au sud-ouest de la ville de Los Cabos.

Photo: AFP

Pedro Juárez
Agence France-Presse
Los Cabos

Les autorités mexicaines ont déclaré dimanche l'état d'alerte dans la péninsule touristique de Basse Californie à l'approche du puissant ouragan Odile qui pourrait toucher terre dans les prochaines heures.

Elles ont commencé l'évacuation des zones à risque et ouvert des refuges.

Odile est un ouragan «très dangereux», a souligné David Korenfeld, directeur de la Commission nationale de l'eau (Conagua), lors d'une conférence de presse.

«L'alerte météorologique concerne toute la péninsule de Basse Californie pour les prochaines 24 heures au moins», a-t-il ajouté.

A Los Cabos, zone touristique du sud de la péninsule, des pluies intenses et des vagues allant jusqu'à 4 mètres ont été enregistrées.

Les opérations à l'aéroport international de Los Cabos ont été suspendues dimanche soir.

Odile a atteint dimanche matin la catégorie 4, sur l'échelle de Saffir-Simpson qui en compte 5, avant de revenir à la catégorie 3 en fin de journée, selon le Centre national des ouragans (NHC) des Etats-Unis, mais il pourrait reprendre de la force à l'approche des terres.

À 16h00, l'ouragan se trouvait à 225 km au sud-ouest de Los Cabos et à 535 km de Mazanillo, ville de la côte mexicaine située dans l'État de Colima. Odile se déplaçait à une vitesse de 24 km/h en direction du nord-nord-ouest avec des vents soutenus de 205 km/h.

Juan Manuel Caballero, coordinateur du Service météorologique national (SMN) du Mexique, n'a pas écarté la possibilité que l'ouragan «puisse arriver dans le golfe de Californie», raison pour laquelle ont également été activés des protocoles de sécurité dans les Etats mexicains du Sinaloa, Nayarit (nord-ouest) et Colima.

Dans l'État de Basse Californie, les autorités ont habilité 164 refuges pouvant accueillir 30 000 personnes habitant dans les zones les plus exposées, zones côtières ou comportant des risques de glissements de terrain, a indiqué Luis Felipe Puente, directeur de la Protection civile mexicaine.




Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer