Les Caraïbes réclament des dédommagements pour la traite des esclaves

Le cabinet d'avocats britannique Leigh Day, qui a... (Photothèque La Presse)

Agrandir

Le cabinet d'avocats britannique Leigh Day, qui a été engagé pour défendre cette cause, a indiqué que ces pays souhaient l'aide européenne pour renforcer leurs institutions culturelles et leurs systèmes de santé et d'éducation.

Photothèque La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Associated Press
KINGSTOWN

Les dirigeants des nations des Caraïbes ont adopté un plan prévoyant de demander des dédommagements pour ce qu'ils considèrent comme les effets à long terme de la traite transatlantique des esclaves.

La communauté caribéenne (CARICOM) a autorisé lundi, lors d'un sommet à Saint-Vincent-et-les-Grenadines, ce programme en 10 points. Elle espère obtenir des excuses complètes et l'annulation de leurs dettes par des anciens pays colonisateurs comme la Grande-Bretagne, la France et les Pays-Bas.

Le cabinet d'avocats britannique Leigh Day, qui a été engagé pour défendre cette cause, a indiqué que ces pays souhaient l'aide européenne pour renforcer leurs institutions culturelles et leurs systèmes de santé et d'éducation. Selon lui, ce programme est «un ensemble de demandes justes à des gouvernements dont les pays se sont enrichis grâce aux régions à qui on a volé les ressources humaines».




la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer