Le président du Panama, Ricardo Martinelli, a annoncé vendredi qu'il déclarerait l'état d'urgence national pour faire face aux fortes pluies et aux inondations qui ont fait dix morts et forcé plus de 4700 personnes à fuir leurs maisons.

Publié le 10 déc. 2010
ASSOCIATED PRESS

L'agence de protection civile du Panama a indiqué que plus de 450 maisons avaient été détruites cette semaine dans le pays à cause des intempéries.

L'état d'urgence permettra au gouvernement de mobiliser davantage de ressources dans les zones sinistrées.

Les fortes pluies ont forcé la fermeture temporaire du canal de Panama de mercredi à jeudi, la première suspension du service dans le canal depuis que des soldats américains ont envahi le pays il y a 21 ans pour renverser le président Manuel Noriega.

C'est la première fois que le canal ferme pour des raisons météorologiques depuis son ouverture, en 1914.