Il ne possède pas de téléphone portable. Surfe que très rarement sur le net. Quand le téléphone sonne chez lui, il ne répond «jamais». Le président russe Vladimir Poutine ne semble faire aucunement confiance aux technologies dans le domaine de la communication. Une situation qui rend la mission des espions américains pratiquement impossible.

Publié le 25 mars 2014
LA PRESSE

Comme le rapportait le Wall Street Journal dans ses pages lundi, les services de renseignement américains ont été incapables d'intercepter les communications de l'homme fort du Kremlin depuis l'invasion russe de la Crimée. Alors que certains responsables américains y voient le savoir-faire des renseignements russes pour masquer les communications sensibles, certains apportent une explication plus simple. Poutine n'a pas, comme Merkel, un cellulaire que les Américains pourraient écouter.

À lire sur time.com