Etsuyoshi Nomura, journaliste au quotidien japonais Tokyo Shimbun, s'est rendu à Châteauroux dans le centre de la France pendant la récente campagne présidentielle ayant au terme du second tour mené le socialiste François Hollande à l'Élysée. Dans cette ville du département de l'Indre, le reporter asiatique a assisté à un rassemblement du Front national de Marine Le Pen, parti d'extrême droite français, qui avec près de 18% des suffrages au premier tour, a inscrit cette année le meilleur score de son Histoire. Constat du journaliste, les Chinois ne sont pas les biens venus aux rassemblements frontistes. Et les frontistes ne font pas forcément la différence entre un Chinois et un Japonais.

LA PRESSE

À lire sur courrierinternational.com