(Lusaka) La police zambienne a annoncé avoir interpellé mardi un adolescent de 15 ans accusé d’avoir diffamé sur les réseaux sociaux le président du pays Edgar Lungu, régulièrement accusé par ses adversaires de dérive autoritaire.

Agence France-Presse

« Le suspect est soupçonné d’avoir créé une page Facebook sous le nom de Zoom et d’y avoir publié des commentaires diffamatoires pour le président », a déclaré la porte-parole de la police, Esther Katongo, dans un communiqué.

« Notre pays se porterait mieux sans Edgar Lungu » ou « Comment peut-on nommer un chien autrement qu’Edgar Lungu ? », a notamment écrit le suspect sur sa page.

Le jeune homme, dont l’identité n’a pas été rendue publique, a été écroué avant d’être présenté à un juge pour être formellement inculpé, a précisé la police.

Mais un internaute a mis en ligne une vidéo montrant l'arrestation du garçon, ses commentaires, ainsi que ce qui semble être son interrogatoire par la police ou un homme en position d'autorité.

Il risque une peine maximale de cinq ans de prison.

Depuis plusieurs années, l’opposition zambienne reproche à Edgar Lungu, au pouvoir depuis 2015, de vouloir la museler en vue des prochaines élections de 2021.

Plusieurs de ses dirigeants ont déjà été arrêtés et brièvement placés en détention. Le chanteur et militant Chama Fumba, plus connu sous le nom de Pilato, a connu le même sort en décembre pour avoir manifesté contre la corruption imputée au régime.