(Paris) La pandémie du nouveau coronavirus a fait au moins 4 822 267 morts dans le monde depuis que le bureau de l’OMS en Chine a fait état de l’apparition de la maladie fin décembre 2019, selon un bilan établi par l’AFP à partir de sources officielles jeudi à 6 h.

Agence France-Presse

Plus de 236 232 480 cas d’infection ont été officiellement diagnostiqués depuis le début de l’épidémie. La grande majorité des malades guérissent, mais une part encore mal évaluée conserve des symptômes pendant des semaines, voire des mois.

Les chiffres se fondent sur les bilans communiqués quotidiennement par les autorités sanitaires de chaque pays. Ils excluent les révisions réalisées a posteriori par certains organismes statistiques, qui concluent à un nombre bien plus important de morts.

L’OMS estime même, en prenant en compte la surmortalité directement et indirectement liée à la COVID-19, que le bilan de la pandémie pourrait être deux à trois fois plus élevé que celui officiellement recensé.

Une part importante des cas les moins graves ou asymptomatiques reste aussi non détectée malgré l’intensification du dépistage dans de nombreux pays.

Sur la journée de mercredi, 8662 nouveaux décès et 453 628 nouveaux cas ont été recensés dans le monde.

Les pays qui ont enregistré le plus de nouveaux décès dans leurs derniers bilans sont les États-Unis avec 2591 nouveaux morts, la Russie (924) et le Mexique (711).

Les États-Unis sont le pays le plus touché tant en nombre de morts que de cas, avec 707 788 décès pour 44 059 047 cas recensés, selon le comptage de l’université Johns Hopkins.

Après les États-Unis, les pays les plus touchés sont le Brésil avec 599 359 morts et 21 516 967 cas, l’Inde avec 449 856 morts (33 894 312 cas), le Mexique avec 280 607 morts (3 699 621 cas), et la Russie avec 213 549 morts (7 690 110 cas).

Parmi les pays les plus durement touchés, le Pérou est celui qui déplore le plus grand nombre de morts par rapport à sa population, avec 605 décès pour 100 000 habitants, suivi par la Bosnie (329), la Macédoine du Nord (324), la Hongrie (313), le Monténégro (313) et la Bulgarie (307).

L’Amérique latine et les Caraïbes totalisaient, jeudi à 6 h, 1 497 712 décès pour 45 186 561 cas, l’Europe 1 326 233 décès (68 861 048 cas), l’Asie 846 792 décès (54 432 857 cas), les États-Unis et le Canada 735 856 décès (45 703 538 cas), l’Afrique 212 186 décès (8 343 165 cas), le Moyen-Orient 201 198 décès (13 510 389 cas), et l’Océanie 2290 décès (194 923 cas).

Ce bilan a été réalisé à partir de données collectées par les bureaux de l’AFP auprès des autorités nationales compétentes et des informations de l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

En raison de corrections apportées par les autorités ou de publications tardives des données, les chiffres d’augmentation sur 24 heures peuvent ne pas correspondre exactement à ceux publiés la veille.

Le point sur la pandémie

Nouvelles mesures, nouveaux bilans et faits marquants : un point sur les dernières évolutions de la pandémie de COVID-19 dans le monde.

Patrimoine mondial des ménages dopé par la pandémie

Le patrimoine financier des ménages a atteint un niveau historique dans le monde en 2020, dopé par l’« épargne forcée » liée à la consommation bridée par la pandémie de COVID-19, indique jeudi l’assureur allemand Allianz.

L’indicateur de richesse des ménages, net des dettes, qui mêle les dépôts bancaires, l’épargne retraite et les avoirs en Bourse, « a augmenté de 9,7 % en 2020, atteignant pour la première fois la barre symbolique des 200 000 milliards d’euros », selon le rapport annuel sur la richesse mondiale de l’assureur.

France : bas les masques en primaires

Le port du masque ne sera plus obligatoire pour les élèves de primaire dans 21 nouveaux départements sur 101 à partir de lundi, s’ajoutant aux 47 autres déjà concernés par cette mesure pour les élèves des cinq années d’école primaire (CP au cm2).

Les élèves de primaire portaient le masque à l’école depuis près d’un an, mais l’obligation est levée dans les départements « où le taux d’incidence se stabilise au-dessous du seuil de 50 pour 100 000 habitants ». Les enseignants, eux, devront continuer à le porter.

Passeport sanitaire : 18 000 requêtes « irrecevables » (CEDH)

La Cour européenne des droits de l’homme (CEDH) a déclaré à l’unanimité jeudi « irrecevables » la requête déposée par un professeur de droit contre le passeport sanitaire en France et les 18 000 « requêtes standardisées » qui l’accompagnaient.

Selon la CEDH, l’objectif de l’universitaire était de provoquer « l’embouteillage, l’engorgement, l’inondation » de la Cour, de « paralyser son fonctionnement » et « de forcer (sa) porte d’entrée » pour « faire dérailler le système ».

Nouvelle-Calédonie : plus de morts que prévu

L’épidémie de COVID-19, qui frappe depuis un mois la Nouvelle-Calédonie, a déjà causé la mort de 185 personnes - pour une population d’environ 280 000 personnes -, un chiffre supérieur aux prévisions en raison des comorbidités et de la faible immunité de la population, ont estimé des experts.

Malgré un confinement strict de la population de cet archipel français du Pacifique Sud, la courbe de la mortalité est d’environ 40 % supérieure aux prévisions des scientifiques.

Plus de 4,8 millions de morts

La pandémie a fait au moins 4 822 267 morts dans le monde depuis fin décembre 2019, selon un bilan établi par l’AFP à partir de sources officielles, jeudi à 6 h.

Les États-Unis sont le pays le plus endeuillé avec 707 788 décès, suivis par le Brésil (599 359), l’Inde (449 856) et le Mexique (280 607).

L’OMS estime, en prenant en compte la surmortalité directement et indirectement liée à la COVID-19, que le bilan de la pandémie pourrait être deux à trois fois plus élevé.