(Paris) La pandémie du nouveau coronavirus a fait au moins 3 060 859 morts dans le monde depuis que le bureau de l’OMS en Chine a fait état de l’apparition de la maladie fin décembre 2019, selon un bilan établi par l’AFP à partir de sources officielles jeudi à 6 h.  

Agence France-Presse

Plus de 143 807 560 cas d’infection ont été officiellement diagnostiqués depuis le début de l’épidémie. La grande majorité des malades guérissent, mais une part encore mal évaluée conserve des symptômes pendant des semaines, voire des mois.  

Les chiffres se fondent sur les bilans communiqués quotidiennement par les autorités sanitaires de chaque pays et excluent les révisions réalisées a posteriori par des organismes statistiques, comme en Russie, en Espagne et au Royaume-Uni.  

Sur la journée de mercredi, 14 428 nouveaux décès et 879 856 nouveaux cas ont été recensés dans le monde.  

Les pays qui ont enregistré le plus de nouveaux décès dans leurs derniers bilans sont le Brésil avec 3472 nouveaux morts, l’Inde (2104) et les États-Unis (945).  

Les États-Unis sont le pays le plus touché tant en nombre de morts que de cas, avec 569 404 décès pour 31 862 401 cas recensés, selon le comptage de l’université Johns Hopkins.  

Après les États-Unis, les pays les plus touchés sont le Brésil avec 381 475 morts et 14 122 795 cas, le Mexique avec 213 597 morts (2 315 811 cas), l’Inde avec 184 657 morts (15 930 965 cas), et le Royaume-Uni avec 127 327 morts (4 395 703 cas).  

Parmi les pays les plus durement touchés, la République tchèque est celui qui déplore le plus grand nombre de morts par rapport à sa population, avec 269 décès pour 100 000 habitants, suivi par la Hongrie (267), la Bosnie (246), le Monténégro (230) et la Bulgarie (223).  

L’Europe totalisait jeudi à 10 h GMT 1 038 206 décès pour 48 768 306 cas, l’Amérique latine et les Caraïbes 878 642 décès (27 622 371 cas), les États-Unis et le Canada 593 155 décès (33 006 888 cas), l’Asie 305 994 décès (22 441 419 cas), le Moyen-Orient 124 928 décès (7 465 208 cas), l’Afrique 118 897 décès (4 461 052 cas), et l’Océanie 1037 décès (42 320 cas).  

Depuis le début de la pandémie, le nombre de tests réalisés a fortement augmenté et les techniques de dépistage et de traçage se sont améliorées, entraînant une hausse des contaminations déclarées.  

Le nombre de cas diagnostiqués ne reflète toutefois qu’une fraction du total réel de contaminations, une part importante des cas les moins graves ou asymptomatiques restant toujours non détectée.  

Ce bilan a été réalisé à partir de données collectées par les bureaux de l’AFP auprès des autorités nationales compétentes et des informations de l’Organisation mondiale de la santé (OMS).  

En raison de corrections apportées par les autorités ou de publications tardives des données, les chiffres d’augmentation sur 24h peuvent ne pas correspondre exactement à ceux publiés la veille.  

Le point sur la pandémie dans le monde

Nouvelles mesures, nouveaux bilans et faits marquants : un point sur les dernières évolutions de la pandémie de COVID-19 dans le monde.

Record quotidien de contaminations en Inde

L’Inde a recensé près de 315 000 nouveaux cas de COVID-19 sur 24 heures, bilan quotidien qu’aucun pays au monde n’avait jusqu’alors enregistré, tandis que la situation se tend dans les hôpitaux de New Delhi confrontés à une pénurie d’oxygène.

La deuxième vague épidémique est imputée à une « double mutation » du virus, mais aussi au maintien de rassemblements de masse qui ont favorisé les contaminations.

Damas reçoit plus de 200 000 doses de vaccin

Le gouvernement syrien a annoncé la réception de 203 000 doses du vaccin AstraZeneca, les premières dans le cadre du programme Covax, tandis que le secteur médical est dépassé par une explosion des contaminations dans ce pays ravagé par la guerre.

Faux vaccins Pfizer

Le laboratoire pharmaceutique américain Pfizer a confirmé mercredi que des doses suspectes de son vaccin anti-COVID-19 saisies au Mexique et en Pologne et vendues jusqu’à 2500 dollars l’unité, étaient des contrefaçons, selon des médias américains.

Premier cas lors du relais de la flamme olympique

Les organisateurs des JO de Tokyo ont signalé la première infection au coronavirus lors du relais de la flamme olympique au Japon, alors que la pandémie continue de perturber les préparatifs de cet évènement sportif planétaire. Il s’agit d’un homme d’une trentaine d’années, qui avait participé au relais sur l’île de Shikoku (ouest).

L’UE envisage de poursuivre AstraZeneca

La Commission européenne envisage une action en justice contre le laboratoire suédo-britannique AstraZeneca, selon des sources européennes. Le laboratoire n’a en effet livré au premier trimestre que 30 millions de doses à l’UE sur les 120 millions promises contractuellement. Au deuxième trimestre, il ne compte en livrer que 70 millions sur les 180 millions initialement prévues.

La Norvège « prête » du vaccin AstraZeneca

La Norvège, qui a suspendu l’utilisation du vaccin d’AstraZeneca, va à leur demande « prêter » à la Suède et l’Islande les 216 000 doses du sérum actuellement en sa possession.

L’Allemagne projette d’acheter du Spoutnik V

L’Allemagne envisage d’acheter entre juin et août 30 millions de doses du vaccin russe Spoutnik V, qui n’a pas encore reçu le feu vert de l’Europe, a indiqué le ministre-président de la Saxe, Michael Kretschmer.

« Nous plaidons avec force en faveur d’un processus d’approbation rapide d’ici le mois de mai », a tweeté cet élu conservateur d’ex-RDA.

Les Brit Awards en public

Les Brit Awards, récompenses britanniques de la musique, se dérouleront le 11 mai devant un public de 4000 personnes dans le cadre d’essais pilotes menés par le gouvernement pour réautoriser les évènements de masse malgré la pandémie.

Les participants à la soirée, prévue à l’O2 Arena de Londres, devront montrer un dépistage négatif à l’entrée et se soumettre à un test après l’évènement. Ils seront toutefois exemptés des règles de distanciation et du port du masque.

Plus de trois millions de morts

La pandémie a fait au moins 3 060 859 morts dans le monde depuis décembre 2019, selon un bilan établi par l’AFP à partir de sources officielles, jeudi à 6 h.

Les États-Unis sont le pays qui compte le plus grand nombre de morts (569 404), suivis par le Brésil (381 475), le Mexique (213 597), l’Inde (184 657) et le Royaume-Uni (127 327).

Ces chiffres sont globalement sous-évalués. Ils se fondent sur les bilans quotidiens des autorités nationales de santé, sans inclure les réévaluations reposant sur des bases statistiques.