(Nations unies) Le président de l’Assemblée générale de l’ONU, Volkan Bozkir, s’est déclaré mercredi dans un tweet « profondément préoccupé » par « l’interruption du processus démocratique » survenue dans la journée aux États-Unis pour cause de « violence au Congrès à Washington ».

Agence France-Presse

Dans un second tweet diffusé par son service de communication, l’ancien ministre turc indique qu’il est « attristé » par les évènements survenus dans la capitale américaine. « Je crois que la paix et le respect des processus démocratiques prévaudront dans notre pays hôte en ce moment critique », ajoute-t-il cependant.  

En début de soirée, le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, a fait savoir par son porte-parole Stéphane Dujarric qu’il était lui aussi « attristé ».

« Dans de telles circonstances, il est important que les dirigeants politiques insistent auprès de leurs partisans sur la nécessité de s’abstenir de toute violence, ainsi que de respecter les processus démocratiques et l’État de droit », a ajouté Stéphane Dujarric, sans citer directement le président américain Donald Trump.