(Londres) Le directeur général de la société allemande BioNTech, qui a développé avec Pfizer un vaccin contre le nouveau coronavirus, a évoqué dimanche un possible retour à la normale d’ici à l’hiver prochain.

Agence France-Presse

Sur la BBC, le PUgur Sahin a estimé « absolument essentiel » d’avoir un haut taux de vaccination avant l’automne 2021.

« Si tout continue à bien se passer, nous commencerons à délivrer le vaccin à la fin de cette année », a-t-il déclaré. « Notre but est de délivrer plus de 300 millions de doses de vaccin jusqu’à avril l’année prochaine, ce qui nous permettrait à commencer à avoir un impact » contre le virus, qui a fait plus de 1,3 million de morts dans le monde.

PHOTO FABIAN BIMMER, ARCHIVES REUTERS

Le directeur général de la société allemande BioNTech, le PUgur Sahin

« L’impact le plus important aura lieu jusqu’à l’été. L’été nous aidera de toute manière parce que le taux d’infection baissera », a-t-il poursuivi. « Ce qui est absolument essentiel, c’est que nous ayons un taux de vaccination important avant l’automne/hiver l’année prochaine ».

« J'ai confiance que ça se produise » car il a été demandé à nombre de fabricants de vaccins d’augmenter la production, a-t-il indiqué, ajoutant : « Nous pourrions avoir un hiver normal l’année prochaine ».

Selon Pfizer et BioNTech, leur vaccin est « efficace à 90 % » contre la COVID-19, selon l’essai à grande échelle de phase 3 encore en cours, dernière étape avant une demande d’homologation. Plusieurs autres vaccins sont également à ce stade des recherches, laissant entrevoir l’horizon d’un retour à la normale.