S'il faut se fier à cet article publié aujourd'hui à la une du New York Times, l'accolade a éclipsé la poignée de main, le high-five ou le low-five comme façon de saluer ses amis chez les ados américains. Le nouveau rituel ne fait cependant pas l'unanimité, ayant été interdit dans certaines écoles ou limité à deux secondes dans d'autres... Le phénomène s'est-il répandu hors des États-Unis?

Richard Hétu

(Photo The New York Times)