Le 22 janvier 2009, Barack Obama signait un décret prévoyant la fermeture de la prison de Guantanamo dans un délai d'un an. C'est aujourd'hui le premier anniversaire de cette promesse qui pourrait ne pas être réalisée avant 2011. C'est également aujourd'hui que le Washington Post publie un article évoquant la volonté de l'administration démocrate de prolonger indéfiniment la détention d'environ 50 détenus de Guantanamo (sur 196) jugés trop dangereux pour être libérés et contre lesquels n'existent pas d'accusations suffisantes pour permettre un procès pénal.

Richard Hétu

Les détenus auront le droit de contester leur détention au civil devant des juges de droit commun, qui auront le dernier mot. Le gouvernement tentera de faire valoir qu'il peut garder enfermés ces détenus en vertu de la loi de la guerre approuvée par le Congrès après les attentats du 11 septembre 2001.

(Photo AFP)