Source ID:; App Source:

Équateur-Chine: entente pétrolière imminente

Rafael Correa (à gauche) gouverne un pays riche... (REUTERS/Jorge Silva)

Agrandir

Rafael Correa (à gauche) gouverne un pays riche en pétrole.

REUTERS/Jorge Silva

Agence France-Presse
Quito

La Chine est sur le point de signer un important contrat pétrolier d'un montant équivalent à un milliard de dollars avec l'Équateur, a annoncé samedi le président équatorien Rafael Correa.

La Chine nous a proposé un apport initial d'un milliard de dollars pour des projets d'infrastructure et nous allons les rembourser peu à peu avec notre pétrole», a déclaré M. Correa, lors de son programme télévisé hebdomadaire.

Les fonds versés par la Chine en vertu de cet accord, qui devrait être discuté la semaine prochaine, sont notamment destinés à la construction de routes, de raffineries, d'usines hydroélectriques, ainsi que d'aéroports et de ports.

L'Equateur, le plus petit membre de l'Organisation des pays exportateur de pétrole (OPEP) a extrait en moyenne 506000 barils par jour en 2008 dont 53% sont exploités par la compagnie nationale Petroecuador et le reste par des entreprises étrangères, selon des chiffres officiels.

M. Correa, un dirigeant qui représente le camp latino-américain de la gauche anti-libérale, a salué la «complémentarité parfaite» de ce futur accord avec le géant asiatique.

«La Chine a des ressources financières en excédent, mais manque de ressources naturelles (...) et l'Équateur a des ressources naturelles en excédent, entre autres des hydrocarbures, mais manque de ressources financières», a-t-il souligné.




La liste:-1:liste; la boite:2099152:box; tpl:html.tpl:file
la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer