Six Sri-Lankais et un Indien ont été condamnés vendredi à des peines de prison de 63 ans au total pour avoir tenté de décapiter un jeune homme avec des sabres de samouraï au cours d'une attaque à Londres, a annoncé la police.

Mis à jour le 18 juill. 2008

Les sept hommes -- âgés de 20 à 32 ans -- ont été jugés coupables le mois dernier par la cour criminelle centrale de Londres d'avoir attaqué un jeune homme de 20 ans, au nord de la capitale, alors qu'il se rendait avec cinq amis sur un terrain de sports pour jouer au cricket.

Les agresseurs étaient armés de bâtons, de manches de pioche, et de sabres lorsqu'ils ont attaqué la victime et ses amis qui ont tenté de se défendre avec leurs battes et des piquets de cricket.

La victime a souffert de coupures au bras lors de cette attaque qui a été interrompue par la police.

La communauté tamoule de Newham, quartier de l'est de Londres où résident les agresseurs, a remercié la police de les avoir débarrassés de ce gang qui faisait régner un climat de peur.

Quatre des condamnés -- Kirubananathrada Gunaratnam, 32 ans, Senthurrajh Thavapalasingham, 21 ans (connu également sous le surnom de «Psycho», selon la police), Sabesan Sivaneswaran, 20, Aramugan Paratheeban, âgé de 24 ans -- ont été jugés coupables de tentative de meurtre et de trouble violent à l'ordre public.

Les trois autres -- Edward Jeganathan, 26 ans, Selvarajah Mayuran, 28 ans, et Santosh Panthaplavil-Sasidharan, 26 ans -- ont été blanchis des accusations de tentative de meurtre, mais ont été condamnés pour avoir causé des blessures de façon intentionnelle.