Les deux ingénieurs turcs enlevés il y a une semaine dans l'ouest de l'Afghanistan ont été libérés dans la nuit de dimanche à lundi par leurs ravisseurs contre paiement d'une rançon, a-t-on appris lundi de source policière.

Mis à jour le 21 juill. 2008

Les deux hommes avaient été enlevés le 14 juillet, ainsi que leur chauffeur, par des hommes armés alors qu'ils rentraient à leur domicile, dans la banlieue d'Herat, la grande ville de l'ouest du pays.

«Les deux ressortissants turcs ont été libérés la nuit dernière et ils ont affirmé qu'une rançon avait été versée pour obtenir leur libération», a déclaré à l'AFP Abdul Raouf Ahmadi, porte-parole de la police pour l'ouest de l'Afghanistan.

«Nous ne savons pas qui a payé la rançon, ni à combien elle s'élevait. L'entreprise de construction qui employait les Turcs ne nous a pas informé de ses efforts», a-t-il poursuivi.

Des enlèvements contre rançon à motivation criminelle se produisent régulièrement à Herat, une ville prospère située non loin de la frontière avec l'Iran.

Fin 2007, des médecins, hommes d'affaires et ingénieurs s'étaient mis en grève pour dénoncer ces enlèvements, de plus en plus nombreux.