Le groupe des meneurs a maintenant nettement dépassé les Canaries mais celui-ci fait maintenant face à des alizés qui ont beaucoup perdu de leur vigueur dans un régime de vent beaucoup moins stable. Le groupe de poursuite qui a préféré passer plus près de l'archipel s'est retrouvé quant à lui englué et a perdu de la vitesse. La température est clémente et les conditions de navigation sont très agréables pour certains.

Éric Lessard, collaboration spéciale CYBERPRESSE

La dépression prévue ayant décidé de se faire attendre, Loïc Peyron (Gitana 80) et Jean Le Cam (VM Matériau) toujours premier et deuxième, ont tout de même bien du pain sur la planche puisque les vents sont beaucoup moins stables que vendredi et les ajustements au bateau sont fréquents afin de gober les miles le plus rapidement possible.

Par la suite vient en 3ième position, Sébastien Josse (BT). Jean-Pierre Dick (Paprec Virbac) et Vincent Riou (PRB) sont respectivement 4ième et 5ième. Les cinq premiers se battent présentement dans un rayon de 45 miles nautiques.

L'ensemble des favoris (mis à part Michel Desjoyeaux (Foncia) qui, souvenons-nous en, a dû reprendre un deuxième départ de course à la suite d'une avarie électrique) se trouve donc maintenant regroupé au devant et confirme que la suite des événements se passera entre des marins de grand talent.

Le reste de la flotte vit un beau moment. C'est dans des alizés plus stables et vigoureux (ce dont ont profité les meneurs vendredi), une température de 25º celsius, beaucoup de soleil et une mer calme que les marins derrière le groupe de tête ont profité de ce beau temps pour faire l'inspection complète de leur équipement, faire un peu de lavage, dormir et saluer la nature qui s'offre à eux dont cette volée de poissons volants qu'Armel Le Cléac'h (Brit Air) a observée vendredi. Ils étaient si nombreux que plusieurs se retrouvaient sur le pont de son bateau (voir photo).

Les deux seules femmes en course sont dorénavant 12ème et 16ème alors que si les choses vont dans l'ensemble bien pour Sam Davies (Roxy), Dee Caffari (Aviva) est quant à elle prise avec plusieurs difficultés d'ajustement à son bateau.

Il semble qu'Aviva réagit trop ou pas assez fortement aux ajustements de toile ce qui empêche Dee de bien dormir puisqu'elle doit constamment réajuster le tir. Elle écrivait vendredi qu'elle avait une trinquette brisée (voile triangulaire, le plus petit foc) et qu'elle tentait de recoudre et réparer au fur et à mesure de sa navigation afin de pouvoir la réutiliser et stabiliser le comportement d'Aviva.

Classement au jour 6

Les positions + retard sur le 1er (miles nautiques)

1- Loïc Peyron (Gitana Eighty)

2- Jean Le Cam (VM Matériaux), 14.8

3- Sébastien Josse (BT), 23.1

4- Jean-Pierre Dick (Paprec-Virbac), 31.0

5- Vincent Riou (PRB), 44.2

6- Armel Le Cléac'h (Brit Air), 53.1

7- Yann Eliès (Generali), 59.1

8- Roland Jourdain (Veolia, Environnement), 72.3

9- Mike Golding (Ecover), 77.3

10- Jérémie Beyou (Delta Dore), 97.2

11- Brian Thompson (Team Pindar), 172.6

12- Samantha Davies (Roxy), 186.4

13- Arnaud Boissières (Akena Verandas), 194.4

14- Dominique Wavre (Temenos), 215.1

15- Marc Guillemot (Safran), 229.9

16- Dee Caffari (Aviva), 281.4

17- Steve White (Toe in Water), 302.8

18- Jonny Malbon (Artemis), 352.3

19- Una Basurko(Pakea Bizkaia), 414.9

20- Raphaël Dinelli (Océan Vital), 418.7

21- Rich Wilson (Great American), 443.8

22- Michel Desjoyeaux (Foncia), 664.8

23- Norbert Sedlacek (Nauticsport), 771.5

24- Bernard Stamm (Cheminée Poujoulat), 1287.5

25-Derak Hatfield (Spirit of Canada), 1391.6

26- Jean-Baptiste Dejeantly (Maisonneuve), 1731.3

27- Alex Thompson (Hugo Boss), Abondon

28- Kito de Pavent (Groupe Bel), idem

29- Marc Thiercelin (DCNS), idem

30- Yannick Bestaven (Aquarelle.com), idem