Le Cinéma Moderne a lancé le bal en proposant Roma sur grand écran avant même la diffusion sur Netflix. Puis, dans l'ouest de la ville, le Cinéma Dollar a emboîté le pas en proposant le film d'Alfonso Cuarón dans sa programmation.

MARC-ANDRÉ LUSSIER LA PRESSE

Station Vu, le cinéma de quartier de l'est de la ville, en a fait de même le mois dernier. Aujourd'hui, la Cinémathèque québécoise met aussi à l'affiche en séances quotidiennes ce long métrage exceptionnel, en lice pour 10 Oscars.

Autrement dit, près de deux mois après son lancement, Roma a presque droit à une sortie «normale» en salle à Montréal, dans la mesure où il est maintenant à l'affiche dans quatre cinémas, tous indépendants.

Rappelons que l'arrivée de films diffusés par Netflix dans les salles suscite un vif débat, étant donné que les grandes chaînes d'exploitation refusent de montrer dans leurs salles des films diffusés simultanément sur des plateformes.

Ils les refuseront aussi longtemps que la fenêtre d'exclusivité de 90 jours allouée aux exploitants ne sera pas respectée par le géant américain de la diffusion en continu.