Anabelle Nicoud LA PRESSE

Yves Christian Fournier s'est vu décerner hier le prix Claude-Jutra remis au meilleur premier long métrage canadien pour Tout est parfait. Remis en marge des Génie, le prix Claude-Jutra récompense un réalisateur pour son premier film. «On a enfin une reconnaissance», estime la productrice Nicole Robert.

«Je trouve qu'Yves Christian Fournier le méritait beaucoup», poursuit Mme Robert. Tout est parfait est en compétition pour sept prix à la cérémonie des Génie, dont celui du meilleur film, de la meilleure réalisation ou du meilleur scénario.

Si le prix Claude-Jutra constitue «un bon indicateur» de la popularité du film pour les Génie, Nicole Robert se montre prudente quant aux chances du film pour décrocher d'autres prix lors de la cérémonie. «Le prix Claude-Jutra est remis par un jury, alors que pour les Génie ce sont les membres qui votent. Il peut il y avoir des surprises, mais un gros film est favori, Passchendaele», rappelle Nicole Robert. Passchendaele a d'ailleurs reçu hier le Prix de la Bobine d'or, pour le film canadien qui a enregistré les meilleures recettes.

Ironiquement, Tout est parfait n'a pas été retenu parmi les finalistes au Jutra du meilleur film, le pendant québécois des Génie. «Pour moi, il y a là quelque chose d'incroyable, que j'explique par notre système de votation: il y avait une place pour Tout est parfait parmi les finalistes», dit Nicole Robert.

Écrit par Guillaume Vigneault, Tout est parfait a été distribué en France, mais reste inédit au Canada anglais. Une sortie au Canada reste «à discuter» avec le distributeur du film, Alliance Vivafilm, dit Mme Robert.

L'Académie canadienne du cinéma et de la télévision a aussi remis hier un prix spécial en maquillage à Bruno Gatien, Marie-France Guy et Adrien Morot pour leur travail sur le film Cruising Bar 2.