On se pétait déjà les bretelles: la star hollywoodienne Bradley Cooper, en tournage dans notre ville, aurait dit sur Twitter que Montréal est le nouvel Hollywood du Nord. Impossible! Montréal n'a rien d'Hollywood et Bradley Cooper n'est pas sur Twitter. Beaucoup s'amusent à se faire passer pour lui sur le réseau social même si l'acteur de The Hangover 2 n'y possède pas de compte officiel. Depuis les deux dernières semaines, le tournage du film The Words s'est arrêté dans le Vieux-Port, dans le Mile End et sur le mont Royal. Il est vrai que l'acteur découvre les plus beaux quartiers de notre ville, mais de là à lui faire la comparer à la capitale du cinéma, pas sûr... Hollywood est une ville qui fait rêver alors que le Montréal de juin 2011 fait faire des cauchemars à ses habitants. Les touristes qui choisissent d'y passer un séjour ne savent pas dans quoi ils s'embarquent. Julia Roberts, qui vient de s'installer avec sa petite famille dans un luxueux appartement du Vieux-Montréal, le temps du tournage de Snow White, entendra-t-elle de sa fenêtre les marteaux piqueurs qui font vibrer la place d'Armes devant l'église Notre-Dame? Le chanteur Prince prendra-t-il le bon chemin dans le «Quartier des obstacles» pour se rendre au Métropolis ce week-end dans le cadre du Festival de jazz? L'acteur Mickey Rourke, qui était de retour à Montréal la semaine dernière pour tourner de nouvelles scènes du film Immortals, a-t-il été pris en otage par les bouchons du pont Champlain en se rendant aux studios Mel's chaque matin? Pour l'instant, ces questions restent sans réponse, je n'ai encore rien lu sur Twitter. Mais je dois avouer que les Montréalais qui ont eu le privilège d'assister, loin des bruits de la ville, à une scène entre Bradley Cooper et le grand Jeremy Irons sur la montagne ont dû avoir pendant quelques secondes l'impression d'être à Hollywood! Elle est quand même belle, notre ville.

Herby Moreau LA PRESSE

Jouer avec Bradley Cooper

Bradley Cooper s'était mis sur son 36 pour une des scènes du film The Words qui avait lieu dans la luxueuse salle de bal de l'hôtel Windsor. Ce jour-là, son personnage recevait un trophée dans un décor qui faisait penser à celui des Golden Globes. Pour les besoins du film, après avoir reçu son prix, les réalisateurs Lee Sternthal et Brian Klugman ont choisi quelques figurants qui devaient se faire prendre en photo avec le lauréat. Invité par la production sur le tournage, je me suis moi-même prêté à cet exercice que je pratique déjà depuis longtemps! Un clin d'oeil que vous pourrez voir au moment de la sortie du film, en 2012.

Une première avec humour et glamour

Sur le tapis rouge du Sens de l'humour dimanche dernier, à la Place des Arts, Benoît Brière jouait à celui qu'on avait oublié dans la photo. Pourtant, l'acteur n'a pas eu de mal à prendre sa place dans ce nouveau film du réalisateur Émile Gaudreault qui réunit encore une fois le duo gagnant du film De père en flic. À entendre les nombreux rires lors des deux projections, je mise sans problème sur ce nouveau trio comique qui se hissera rapidement en première position du box-office estival pour ainsi devenir, à partir du 6 juillet, la comédie de l'été.

Dimanche, juste avant les deux grandes premières du film Le sens de l'humour à la salle Maisonneuve, 2000 privilégiés ont eu la chance de se joindre à leurs vedettes préférées lors d'un grand BBQ sur l'esplanade de la Place des Arts. Mais le vrai party V.I.P. a eu lieu après vers 18h sur la magnifique terrasse de l'hôtel Hyatt Regency qui avait pris des allures de petit cocktail cannois. Une centaine d'invités parmi lesquels Henri Behar, le monsieur Conférences de presse du Festival de Cannes en personne, ainsi que Bernard Landry et sa conjointe Chantal Renaud, venus féliciter la productrice Denise Robert et son équipe. Pour voir toutes les photos de l'évènement, rendez-vous sur Herby.tv.

Les 11 meilleurs de la mode québécoise

La semaine dernière, parallèlement aux festivités qui entouraient le lancement de l'exposition de Jean Paul Gaultier au MBAM, on présentait à la galerie Pangée du Vieux-Montréal le meilleur de la mode québécoise aux journalistes étrangers qui avaient tout spécialement fait le voyage. Ainsi, Barilà, Cluc Couture, Denis Gagnon, Duy, Marie Saint Pierre, Melissa Nepton, Muse, Philippe Dubuc, Renata Morales, Unttld et Valérie Dumaine ont pu présenter en toute intimité une tenue représentant le mieux leur univers aux rédacteurs mode du journal Le Monde, de L'Officiel, du Paper Magazine et du Women's Wear Daily, qui ont tous salué la qualité et la créativité de nos designers québécois. Une belle initiative du Bureau de la mode de la Ville de Montréal en collaboration avec l'équipe de L'espace éphémère.

Du soccer et des vedettes à Laval

Samedi dernier, au centre Bois-de-Boulogne de Laval, un match amical de soccer opposait des personnalités de la télé et de la radio de la SRC à l'équipe féminine U17 du Québec qui réunit les meilleures jeunes joueuses de la province. Une activité qui s'inscrivait dans le cadre du 100e anniversaire de la Fédération de soccer du Québec. Parmi l'équipe de Radio-Canada entraînée par l'inimitable Jean-René Dufort, on comptait les trois jeunes vedettes des Parent, Joey Scarpellino, Raphael Grenier-Benoît et Louis-Philippe Beauchamp, l'animateur d'Espace musique Philippe Fehmiu, le journaliste et animateur Robert Frosi, Simon-Olivier Fecteau et deux membres des Chick'n'Swell (Daniel Grenier et Francis Cloutier). Les amateurs de soccer féminin ne manqueront sûrement pas de suivre la Coupe du monde de la FIFA qui débute ce week-end sur les ondes de Radio-Canada. Du vrai soccer professionnel!

Les danseuses brésiliennes de la troupe Doumica ont invité quelques joueurs à se joindre à elles pour le spectacle de la mi-temps. Simon-Olivier Fecteau n'a pas hésité à se jeter dans la mêlée.

La stratégie de l'équipe de Radio-Canada a porté ses fruits: on avait demandé à Joey Scarpellino de la jouer à la David Beckham et d'enlever son chandail pour distraire ses adversaires féminines. Score final: 2 à 2.