On associe Florence K aux musiques latines. Il en reste des traces sur Florence, son tout premier album tout en français, concocté en étroite collaboration avec le réalisateur Jean Massicotte (Lhasa, Pierre Lapointe, etc.).

Alexandre Vigneault Alexandre Vigneault
La Presse

Florence K a voulu changer d’airs, ce qui se traduit entre autres par de petites touches électros. Elle flirte aussi avec la soul (au refrain de Ce n’est que ma tête), mais trouve toujours le point d’équilibre entre ses envies pop et l’élégance qu’on lui connaît. Ce qui se démarque aussi, c’est sa volonté d’aborder une foule de thèmes complexes (dictature de l’image, santé mentale, relation parentale, etc.) avec des textes jamais appuyés (signés ou cosignés par elle, Moran et David Goudreault, entre autres). 

IMAGE FOURNIE PAR LA PRODUCTION

Florence, de Florence K

Florence K a su aller voir ailleurs sans se dénaturer. Si l’exotisme d’hier est moins présent dans ses musiques, sa sensibilité, son goût pour les atmosphères enveloppantes et sa fort touchante voix demeurent au centre de ce beau disque qui va souvent droit au cœur.

>>> Extrait de Ce n’est que ma tête

0:00
 
0:00
 

★★★★

Pop. Florence, Florence K, Ad Litteram.