Source ID:4dc1bcb7016632c0b5fd27f4a06131f8; App Source:StoryBuilder

Parallèle entre la CAQ et le KKK: une caricature bloquée au Montreal Gazette

Terry Mosher dessine sous le nom d'Aislin.... (Photo Edouard Plante-Fréchette, La Presse)

Agrandir

Terry Mosher dessine sous le nom d'Aislin.

Photo Edouard Plante-Fréchette, La Presse

Le caricaturiste du quotidien Montreal Gazette accuse son journal d'avoir refusé une caricature dans laquelle il trace un parallèle entre la Coalition avenir Québec (CAQ) et le Ku Klux Klan, un mouvement ultraraciste américain.

Terry Mosher, qui dessine sous le nom d'Aislin, a formulé ces allégations tard hier soir sur les réseaux sociaux, en diffusant l'image : un logo de la CAQ dont le « A » est caché derrière la capuche blanche d'un membre du KKK. 

> Consultez le tweet de Terry Mosher

« Message d'intérêt public : la Gazette ne veut pas imprimer cette caricature sur la CAQ et le KKK », a-t-il écrit. « Qu'en pensez-vous ? L'auriez-vous laissée passer ? »

En entrevue avec La Presse, vendredi matin, l'éditrice du Montreal Gazette a confirmé qu'elle avait refusé de publier ce dessin, prévu pour le journal de samedi. « Je ne pensais pas que c'était juste ou responsable de publier une caricature faisant un parallèle entre le gouvernement du Québec élu démocratiquement et un groupe terroriste qui a assassiné des milliers de gens », a affirmé Lucinda Chodan en entrevue téléphonique. « Je ne me sentais pas confortable. »

M. Mosher est un pigiste, a-t-elle continué. Le contrat qui le lie au journal prévoit que ce dernier peut refuser de publier un dessin. Dans ce cas, « il peut faire ce qu'il veut avec le dessin ». Mme Chodan estime que cette situation survient approximativement une fois par année.  

Un courriel envoyé à M. Mosher est demeuré sans réponse. Ce dernier dessine pour le quotidien montréalais depuis 1972 et a signé certaines des caricatures politiques les plus célèbres de l'histoire politique contemporaine. Il a publié des dizaines de livres et a été fait Officier de l'Ordre du Canada.

Cette controverse survient alors que les questions d'identité et d'immigration sont au centre du débat politique sur la scène provinciale. C'est aussi la deuxième fois en quelques semaines que le Montreal Gazette fait les manchettes pour une situation impliquant les publications d'un employé sur les réseaux sociaux.

Fin janvier, le directeur de l'information du quotidien, Basem Boshra, avait été désavoué par Mme Chodan après s'être moqué sur Twitter du Parti populaire du Canada de Maxime Bernier, le rebaptisant « Parti populaire des blancs du Canada ». En entrevue vendredi matin, Lucinda Chodan a affirmé qu'elle ne voyait pas de lien entre les deux controverses et a assuré que tous les politiciens pouvaient s'attendre à un traitement juste de la part du quotidien.




la boite: 1600147:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer