C'est une année record pour La Presse : neuf reportages et chroniques de ses journalistes sont en nomination dans six catégories du prestigieux prix Judith-Jasmin, qui récompense chaque année l'excellence en journalisme québécois.

Mis à jour le 9 nov. 2013
LA PRESSE

Le vice-président à l'information et éditeur adjoint de La Presse, Éric Trottier, rayonnait après avoir pris connaissance de ces nominations.

« Je félicite nos finalistes. Ils forment avec leurs collègues de notre salle de rédaction les meilleurs journalistes que l'on trouve au Québec. Je les vois se donner corps et âme jour après jour pour livrer à nos lecteurs les meilleurs reportages ou chroniques ; il n'y a rien qui puisse me rendre plus heureux qu'une reconnaissance de ce travail par nos pairs », a-t-il déclaré.

M. Trottier rappelle que les photographes et vidéastes de La Presse ont aussi décroché 13 nominations aux prix Antoine-Désilets, qui récompensent les meilleures images de presse de l'année au Québec.

« L'année 2013 a été éprouvante pour nos journalistes, ajoute M. Trottier. Nous avons tous ensemble accompli une révolution en lançant La Presse+. Vu de l'extérieur, La Presse+ est un énorme succès, mais cela a demandé un travail titanesque de notre équipe, qui a accepté de tout remettre en question et de travailler sur trois plateformes en même temps. Un véritable exploit. Ces nombreuses nominations arrivent donc à point ; plusieurs des reportages mis en nomination avaient été conçus pour La Presse". Cela indique que notre passage sur tablette est une réussite, que La Presse a une voie d'avenir pour du journalisme de très grande qualité. »

Les nominations en rafale

Enquête

Isabelle Hachey et Agnès Gruda sont en nomination dans la catégorie enquête pour leur reportage  Mines canadiennes à l'étranger-Or, sang, et feuille d'érable.

Dans la catégorie portrait et entrevue, les journalistes Katia Gagnon, Mathieu Perreault, Mali Ilse Paquin sont en nomination pour « Le cardinal superstar », un profil du cardinal Marc Ouellet, cité au printemps parmi les successeurs possibles du pape Benoit XVI.

Grand reportage

Dans la catégorie grand reportage, c'est en quelque sorte la consécration pour La Presse+. Deux reportages exclusifs à cette nouvelle plateforme sont en nomination.

Katia Gagnon est en lice pour son reportage Vouloir mourir, l'euthanasie, tandis qu'Isabelle Hachey est en nomination pour La guerre aux fillettes, un dossier sur la sexo-sélection.

Journalisme de service

Les journalistes Isabelle Ducas et Stéphanie Grammond sont en nomination dans la catégorie journalisme de service, respectivement pour les reportages Jeux virtuels, la vraie facture et La nouvelle mode des maisons hypothéquées à 125 %.

Nouvelles

Dans la catégorie nouvelle publiée dans un média national, Isabelle Hachey est en nomination pour Le bouchon saute à Bordeaux, un reportage sur les mauvaises condition de détention dans la prison du nord de Montréal. Vincent Larouche et Francis Vailles sont dans la course pour leur reportage  22 millions pour obtenir le chantier, sur la construction du Centre universitaire de santé McGill.

Opinion

Finalement, la chroniqueuse Rima Elkouri est en nomination dans la catégorie opinion pour La rive et le rêve.

Les prix Judith-Jasmin seront remis lors du congrès de la Fédération professionnelle des journalistes du Québec (FPJQ), qui se tiendra à Québec le samedi 23 novembre prochain.