Source ID:375924; App Source:cedromItem

Les amis d'Amélie

Louis Morissette et Véronique Cloutier ont rendu visite... (Photo Hugo-Sebastien Aubert, La Presse)

Agrandir

Louis Morissette et Véronique Cloutier ont rendu visite à la jeune Amélie Gougeon, atteinte d'une maladie très rare et incurable.

Photo Hugo-Sebastien Aubert, La Presse

Connaissez-vous Amélie Gougeon? Si vous fréquentez Twitter, impossible de ne pas avoir croisé son nom au moins une fois au cours des derniers mois. Véronique Cloutier lui souhaite régulièrement bonne nuit, Louise Latraverse l'appelle ma chouchoune et plusieurs personnalités du show-business québécois, de Dan Bigras à Patrick Huard, en passant par Guy A Lepage, lui écrivent des messages remplis d'affection.

Non, Amélie Gougeon n'est pas la dernière styliste à la mode ni la fille d'une mégastar. C'est une jeune fille atteinte d'une maladie très rare, la myopathie musculaire, une maladie incurable qui toucherait seulement 40 personnes dans le monde et qui cloue la jeune fille dans son lit 24 heures sur 24.

Comme bien des filles de son âge, Amélie Gougeon est également une groupie enthousiaste qui, au fil des mois, et grâce aux réseaux sociaux, a réussi à tisser des liens avec une partie du bottin de l'Union des artistes.

Ça a commencé innocemment avec des demandes d'amitié, de retweets, etc. La jeune fille voulait atteindre le nombre magique de 10 000 abonnés sur Twitter. Touchées par sa situation, plusieurs vedettes ont fait écho à ses désirs en diffusant son message à leurs abonnés.

Le phénomène a fait boule de neige et la jeune Amélie a invité des vedettes à la visiter. En mars dernier, Patrick Huard - une de ses idoles - et sa conjointe Anik Jean sont donc allés passer quelques heures en sa compagnie. Véronique Cloutier et Louis Morissette lui ont également rendu visite.

Une jeune femme, Geneviève Simard, ex-animatrice de l'infopub Call-TV, s'est prise d'affection pour elle et a décidé de tourner un court métrage documentaire. Samedi dernier, elle a rassemblé plusieurs personnalités québécoises qui se sont rendues chez la jeune fille avec des bonbons, des cadeaux. etc. Un véritable happening.

Le 8 juin prochain, une course sera également organisée sur le mont Royal en son honneur afin d'amasser des fonds pour améliorer ses conditions de vie.

C'est clair, l'histoire d'Amélie Gougeon n'aurait tout simplement pas pu se produire il y a 10 ans. Les réseaux sociaux, qu'on accuse souvent d'isoler les individus, ont dans ce cas-ci réuni des gens qui avaient peu de chances de se rencontrer. Ils ont également complètement bouleversé la vie de cette jeune fille qui, plutôt que de terminer ses jours seule et isolée, les passe entourée de gens qu'elle admire et qui la soutiennent moralement.

Bien sûr, on peut s'interroger sur la fascination de la jeune Amélie pour les vedettes et ce culte de la célébrité qu'elle entretient au quotidien. On peut également remettre en question la motivation de ces personnalités à répondre aux messages de cette jeune fille. Sont-elles toutes sincères dans leur démarche ou sont-elles motivées par l'envie de soigner leur image publique? Peut-être un peu des deux, sauf que leur engagement est bien réel. Il ne s'agit pas seulement de relayer le message d'une jeune fille en appuyant sur le bouton «retweet». Plusieurs se sont déplacées, ont passé du temps avec elle, et cela, sans qu'aucune caméra ne soit témoin de leur «bonne action». Leur démarche est donc sincère.

Dubitatif, un chroniqueur du webzine Nightlife, Le détesteur, s'est permis une chronique très critique à l'endroit d'Amélie Gougeon il y a quelques mois. Les réponses, lapidaires, n'ont pas tardé sur Twitter. Plusieurs vedettes ont déploré qu'on s'en prenne à la jeune fille. Dans Urbania, une publication qui ne se gêne habituellement pas pour publier des textes au ton baveux et cynique, la chroniqueuse Kim Lizotte a signé un texte à la défense de la jeune fille, affirmant: «Nous devrions nous RÉJOUIR qu'elle puisse parler à ses idoles. Nous devrions nous réjouir de l'existence même de Twitter pour ce genre d'histoires. Accompagner quelqu'un qui vit un enfer dans sa journée pour lui faire du bien.»

Bref, à l'aide des réseaux sociaux, Amélie Gougeon a transformé l'admiration qu'elle portait à des vedettes québécoises en lien concret. Au fil des semaines, elle s'est bâti une véritable communauté qui, aujourd'hui, se serre les coudes autour d'elle. On peut s'interroger sur le sens à donner à ce conte de fées 2.0, mais pour cette jeune fille, le résultat est tout sauf virtuel.

On aime

Le très sérieux magazine PC a une nouvelle chroniqueuse: le top-modèle Coco Rocha. «Cela peut sembler étrange qu'un top-modèle écrive dans un magazine sur la technologie, écrit-elle, mais je suis le genre de fille qui préfère s'acheter une nouvelle tablette électronique plutôt qu'une nouvelle paire de chaussures.» Le célèbre mannequin, très actif sur Twitter et Instagram, s'intéressera à la façon dont les technologies aident l'industrie de la mode. On peut également lire Coco Rocha sur son blogue oh-so-coco.tumblr.com.

On note

Larry King a peut-être quitté CNN, mais il n'est pas à la retraite pour autant. Il animera une émission politique sur les ondes de RT, une chaîne d'information continue russe reconnue pour ses positions pro-Kremlin. On peut découvrir la chaîne ici: rt.com.




la boite: 1600147:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer