Britney Spears est flattée de l’attention qu’on lui porte, mais considère « hypocrites » les documentaires portant sur sa vie, a expliqué la star dans un long message publié sur Instagram destiné à ses millions abonnés.

Mayssa Ferah Mayssa Ferah
La Presse

« Tellement de documentaires sur moi cette année, avec l’opinion d’autrui sur ma vie. […] Ces documentaires sont hypocrites, ils critiquent les médias et répètent ce qu’ils font », écrit-elle.

En mars dernier, l’artiste indiquait son embarras par rapport au documentaire Framing Britney Spears. Cette coproduction du New York Times a mis en lumière le régime de tutelle qui dicte la vie de la célèbre interprète de 39 ans.

Depuis 2008, les décisions de Britney Spears sont prises par son père Jamie.

Le documentaire s’intéresse aussi au mouvement #freeBritney auquel prennent part des fans de partout dans le monde. Ils sont de plus en plus nombreux à dénoncer la tutelle et réclamer la liberté de Britney Spears.

Dans son message publié lundi après-midi, la chanteuse pop admet avoir traversé des épreuves difficiles ces dernières années, mais affirme vivre beaucoup plus de beaux moments. Selon elle, l’aspect négatif prend trop d’ampleur.

« Pourquoi mettre en lumière les aspects les plus sombres et traumatisants de ma vie, survenus il y a longtemps ? », questionne-t-elle dans un message ponctué d’émojis et de points de suspension.

Les nombreux internautes se sont montrés sceptiques dans leurs commentaires. « Je ne crois vraiment pas que ce soit elle qui ait écrit ça », s’inquiète l’une d’entre elle.

« Redonnez-lui son téléphone », exige un autre.

Cette sortie survient alors que Britney Spears doit s’adresser en personne au tribunal le 23 juin prochain au sujet de sa tutelle.