Véronique Duplain est une artiste multidisciplinaire qui s’est notamment faire connaître grâce à son #SelfieProject, qui a entamé le lundi 1er février, sa 8e édition.

Iris Gagnon-Paradis Iris Gagnon-Paradis
La Presse

Le concept est le suivant : durant un mois, soit l’entièreté de février, elle publiera sur les réseaux sociaux un autoportrait par jour.

L’Arsenal art contemporain, dans Griffintown, l’accueille pendant 28 jours afin de mener à bien son projet. On est ici bien loin des selfies ordinaires, car la photographe y présente sa vision qui marie humour et critique sociale dans des tableaux fictifs au sens esthétique percutant.

Évidemment, la situation pandémique actuelle, ainsi que ses effets indésirables, comme le confinement, seront sans aucun doute à l’ordre du jour, comme sur la première photo diffusée lundi, la montrant assise devant un écran, en train de prendre racine.

Le défi que se donne Mme Duplain est immense, car elle est derrière chaque étape de production pour chaque photo : l’idée originale, l’élaboration scénographique, la retouche numérique, le montage des décors et même parfois la création des costumes, jusqu’aux capsules vidéo donnant accès aux coulisses de la création, le tout, avec l’aide de seulement quelques assistants, selon les clichés.

Vous pouvez découvrir chaque jour la nouvelle photo vers 19 h, sur ses pages Facebook ou Instragram.

> Consultez la page Facebook de Véronique Duplain

> Consultez le compte Instagram de Véronique Duplain