Concevoir un jeu de stratégie en temps réel pour console est toujours un pari risqué. Halo Wars, pour Xbox 360, fait partie des titres qui démontrent qu'avec un peu d'ingéniosité et une bonne capacité d'adaptation, le défi n'est certes pas impossible à relever. Les mordus du genre y décèleront bien quelques failles, mais dans l'ensemble, le titre fait un travail tout à fait honnête.

Félix Locas
Félix Locas LA PRESSE

L'histoire de Halo Wars se déroule 20 ans avant les événements du premier Halo. Le joueur prend les commandes d'une flotte de soldats qui tente de freiner les ambitions destructrices d'un envahisseur Convenant.

 

Tous les chapitres du mode campagne de Halo Wars, une quinzaine au total, sont appuyés par de superbes cinématiques d'introduction qui sauront replonger les amateurs de la série dans l'univers épique des Halo. Les unités, les véhicules et les structures disponibles ont été conçus avec un évident souci du détail, autant au niveau du design que des animations.

Le concepteur Ensemble Studios se devait, avec Halo Wars, de repenser les principes de la stratégie en temps réel afin de les adapter aux commandes de la Xbox 360. Le studio a donc opté pour des fonctionnalités simples et bien encadrées. Le joueur doit établir ses forteresses à des endroits prédéterminés sur la carte et les bases sont constituées des cases fixes et limitées sur lesquelles les structures doivent être construites.

Certains joueurs y verront un manque de liberté, alors que d'autres apprécieront de pouvoir se concentrer sur l'action et les combats, sans avoir à se soucier de l'aspect ergonomique de la construction d'une base. Le participant accède d'un coup d'oeil à la liste des bâtiments et des unités disponibles et les différentes options d'améliorations des structures sont claires et cohérentes.

Il en est de même pour le contrôle des armés, dont les options de gestion sont gardées au minimum. Le joueur ordonne aux soldats et aux véhicules sélectionnés de se déplacer ou d'attaquer à l'aide du bouton X, et utilise les pouvoirs spéciaux des troupes en appuyant sur Y. Bref, l'expérience de jeu se veut plus intuitive que sophistiquée, ce qui permet d'apprécier rapidement le titre. En revanche, certains adeptes de jeux de stratégie plus exigeants pourraient rester sur leur faim.

Par exemple, aucun raccourci ne permet de garder en mémoire des divisions précises d'unités. Pour former des groupes, le participant doit naviguer d'un emplacement à l'autre sur la carte et sélectionner les unités qu'il voit à l'écran. Cela a pour effet de simplifier la gestion des troupes, mais aussi de limiter le joueur qui souhaiterait combattre sur plusieurs fronts ou avoir recours à des tactiques d'approche plus élaborées.

Par ailleurs, les missions de la campagne solo sont diversifiées et garderont certainement les participants en haleine. Les joueurs qui ne sont pas intéressés à jouer en ligne auraient toutefois avantage à opter pour la location, puisque la campagne peut être complétée assez rapidement et ne permet pas de prendre les commandes de l'armée des Covenants.

La durée de vie de Halo Wars dépend donc beaucoup de l'intérêt du participant envers le mode multijoueurs du titre. Lors d'une partie rapide, le joueur a accès à l'armée extra-terrestre, en plus de la faction humaine, et peut participer à des affrontements en ligne ou en réseau pouvant accueillir jusqu'à six joueurs, sur 14 cartes différentes. D'ailleurs, la simplicité des fonctionnalités du titre plaira aux joueurs qui apprécient d'être rapidement plongés dans l'action en mode multijoueurs.

Le jour où les amateurs des jeux de stratégie en temps réel troqueront définitivement leur souris d'ordinateur pour une manette de console n'est pas encore arrivé, mais Halo Wars aura certainement contribué à la démocratisation du genre.

Halo Wars

***1/2

Éditeur : Microsoft

Concepteur : Ensemble Studios

Cote : T (Adolescent)

Plateforme : Xbox 360