Le logo de l'Agence du revenu du Canada (ARC) qui chapeaute le courriel est véridique. Le texte rédigé dessous est rassurant : on vous dirige vers un site web sécurisé afin d'obtenir votre remboursement d'impôt. Même l'adresse internet à suivre pour mettre la main sur votre argent semble sûre. Sauf que le site est hébergé en Asie et que la fraude a été concoctée en Europe de l'Est...

Baptiste Ricard-Châtelain
Baptiste Ricard-Châtelain LE SOLEIL

Chaque année, des criminels profitent de la saison des impôts afin d'hameçonner des contribuables, note le constable Gaston Laforge, analyste chez PhoneBusters, le centre d'appel antifraude canadien. Mais cette nouvelle mouture est particulièrement bien réussie. Le site web est très semblable à l'original.

Vous recevez donc un courriel en anglais attribué à l'Agence. Dans la version que nous avons consultée, on indique qu'un remboursement de 241,34 $ attend l'heureux citoyen. Il n'aura qu'à remplir un simple formulaire... Bien entendu, la fausse Agence du revenu a besoin de votre numéro d'assurance sociale et de votre date de naissance afin de confirmer votre identité. Dans certaines variantes de la fraude, on demande même directement le numéro de carte de crédit. Des informations qui seront revendues sur le marché noir international.

«D'après la GRC, ces courriels proviendraient de la Roumanie ou de la Russie, explique Gaston Laforge. Ça ne vient pas du Canada du tout. La plupart des courriels d'hameçonnage comme ça viennent de l'étranger. »

«Nous, on ne vous demandera pas ce genre d'informations par courriel. Jamais! Jamais! Jamais! confirme une porte-parole de la vraie Agence du revenu du Canada, Caitlin Workman. Jamais on ne vous demandera votre numéro de compte de banque ou votre numéro d'assurance sociale. »

Pour des détails et pour dénoncer : www.phonebusters.com ou 1 888 495-8501. Des exemples de fraudes utilisant les logos de l'Agence du revenu du Canada : www.cra-arc.gc.ca, dans l'onglet sécurité