L’annonce par l’entreprise montréalaise Lightspeed d’une autre acquisition dans le marché européen des technologies de points de vente, cette fois-ci en Allemagne pour un coût total prévu à 125 millions US sur deux ans, est fort bien accueillie en Bourse par les investisseurs.

Martin Vallières Martin Vallières
La Presse

Lightspeed a annoncé mardi avoir conclu un accord pour acheter la société allemande de systèmes de points de vente Gastrofix qui possède des bureaux à Berlin et à Hambourg. L’entreprise achetée compte plus de 8000 clients, incluant des restaurants et des hôtels de luxe, et propose d’autres options qui s’appuient sur l’infonuagique.

En fin de séance mardi à la Bourse de Toronto, les actions de Lighspeed se transigeaient en hausse de 8,62 % à 40,20 $ par action, à leur plus haut depuis septembre 2019.

Cette cote demeure inférieure au sommet de 48 $ atteint au début d’août 2019, alors que Lightspeed en était qu’à son 5e mois en Bourse depuis son arrivée à 18,90 $ par action, au début de mars 2019.

N’empêche, le regain boursier de mardi après l’annonce de l’acquisition de Gastrofix en Allemagne a fait repasser la valeur d’entreprise totale attribuée à Lightspeed au-delà des 3,4 milliards CA, selon les données compilées par la Bourse de Toronto.

Et du point de vue d’analystes, ce regain de valeur de Lightspeed est mérité en fonction de son potentiel de croissance accru vers une position de « leadership » dans l’important marché européen des technologies de points de vente pour les PME en commerce de détail et en restauration.

« L’achat de Gastrofix fait suite à une série d’acquisitions qui ont permis à Lightspeed de renforcer sa position sur les marchés d’opportunités en Europe, qui sont également moins compétitifs qu’en Amérique du Nord », indique l’analyste Richard Tse, à la Financière Banque Nationale, dans une note à ses clients.

« Cette acquisition de Gastrofix est cohérente avec les leviers de croissance de Lightspeed vers un leadership de marché en Europe que nous avons identifiés depuis notre début de couverture l’an dernier. En conséquence, nous réitérons la note de “surperformance” sur Lighspeed, avec un prix cible de 52 $ CA par action. »

Chez Valeurs mobilières TD, l’analyste Daniel Chan attribue aussi une note « d’impact positif » de l’acquisition de Gastrofix sur les perspectives de croissance de Lightspeed en Europe, ainsi que son potentiel d’appréciation en Bourse.

« Lightspeed est présente désormais dans les trois principaux marchés nationaux des technologies de points de vente en Europe : le Royaume-Uni, la France et maintenant l’Allemagne », constate Daniel Chan.

Entre autres, l’analyste apprécie le « prix raisonnable » de l’acquisition de Gastrofix par Lightspeed. Il a été annoncé mardi à 101 millions US initialement en comptant et en actions, et 24 millions US additionnels dans deux ans après l’atteinte de résultats cibles établis avec les dirigeants de Gastrofix.

Daniel Chan apprécie aussi le moment de cette entrée de Lightspeed en Allemagne « alors que le gouvernement allemand s’apprête à rendre obligatoire une technologie de points de vente approuvée chez tous les détaillants et les restaurateurs afin de contrer l’évasion fiscale. »