(Tokyo) La planète jeux vidéo attendait l’évènement depuis des mois : Microsoft met en vente mardi sa nouvelle console Xbox Series, deux jours avant le lancement de la PlayStation 5 de Sony, marquant le passage à une nouvelle génération de machines.

Agence France-Presse

Les deux consoles, disponibles chacune en deux versions à des prix différents, se disputeront notamment les cœurs et les portefeuilles des joueurs pendant la saison des fêtes de fin d’année, traditionnellement lucrative pour le secteur du jeu.

Microsoft propose ainsi la Xbox Series X, modèle « premium » au prix de 599 dollars CAD, et sa petite sœur la Xbox Series S, aux performances d’affichage moindres, dépourvue de lecteur de disque et aux dimensions réduites comme son prix : 379 dollars CAD.

PHOTO MICROSOFT, VIA REUTERS

La Xbox Series X (à gauche) et la Series S (à droite)

L’américain avait vendu deux fois moins d’exemplaires de sa précédente console, la Xbox One, que son rival japonais de PlayStation 4, toutes deux étant sorties fin 2013.

Ce nouveau chapitre de l’histoire des jeux vidéo se matérialisera cependant différemment des précédents lancements en grande pompe, à cause du coronavirus et des nouvelles restrictions imposées dans plusieurs pays.

« La pandémie a eu un impact considérable » sur les comportements des consommateurs avec « une adoption massive du cybercommerce », note Morris Garrard, analyste chez Futuresource, estimant que la majorité des achats seront effectués via des commandes livrées directement à domicile.

Sony a par ailleurs prévenu qu’il ne vendrait aucune console en magasin les jours de lancement de la PS5 (jeudi pour plusieurs pays d’Asie-Pacifique et l’Amérique du Nord, puis le 19 novembre pour l’Europe) « pour la sécurité des joueurs et des vendeurs ». « S’il vous plaît, ne prévoyez pas de camper » devant les boutiques pour éviter les attroupements, a imploré le groupe japonais la semaine dernière.

PHOTO AFP

La PlayStation 5 de Sony

Conjuguée à une demande dopée par des modes de vie devenus plus casaniers avec la crise sanitaire, cette transition en ligne massive « va davantage exposer la distribution aux interférences », déclare M. Garrard à l’AFP.

« Il y aura forcément des gens qui utiliseront des bots (programmes informatiques automatisés, NDLR) pour scanner tous les sites » et « dès que de nouveaux stocks seront mis en vente, ceux-ci partiront en quelques minutes ».

Selon l’analyste, « beaucoup de ceux qui veulent se procurer une console risquent de ne pas en avoir l’opportunité avant trois à six mois ».

Pour marquer le lancement et surfer sur l’effervescence des fans, y compris ceux qui n’auront pas de console, Microsoft a organisé une série d’évènements en ligne dans plusieurs pays, à commencer par un compte à rebours avant minuit dans la nuit de lundi à mardi en Nouvelle-Zélande, premier pays à basculer dans la nouvelle date.

Il prévoit ensuite une présentation mondiale des jeux sur sa nouvelle console, diffusée en streaming à partir de mardi en milieu de journée aux États-Unis (14 h HE).