(Washington) L’administration Trump a confirmé mercredi que l’application TikTok serait interdite aux États-Unis si ses activités dans le pays ne passaient pas sous contrôle de groupes américains.

Agence France-Presse

Les négociations en cours entre le chinois ByteDance, maison-mère de TikTok, et les entreprises Oracle et Walmart autour des activités américaines du réseau social « permettront de bâtir une entreprise américaine de classe mondiale, avec plus de la moitié du capital aux mains d’investisseurs américains », a déclaré le secrétaire au Trésor Steven Mnuchin, lors d’une conférence organisée par la chaîne CNBC.

« Si l’accord est conclu selon nos termes, nous le validerons. Dans le cas contraire, (TikTok) sera interdit » aux États-Unis, a-t-il ajouté.

Le ministre de Donald Trump a encore précisé que « tout accord devra entièrement répondre à notre souci de sécurité nationale ».

Donald Trump accuse la populaire application d’espionnage au profit de Pékin (parce qu’elle appartient au groupe chinois ByteDance), ce que rejette le réseau social.

Le ministère du Commerce a déjà fait savoir que la plateforme serait bannie des États-Unis le 12 novembre si elle ne passait pas sous giron américain d’ici là.

Un juge de Washington a exhorté TikTok à trouver un accord ou à prouver devant les tribunaux qu’une telle interdiction serait illégale.

TikTok compte 100 millions d’utilisateurs aux États-Unis et en gagnait quelque 424 000 nouveaux par jour au début de l’été.