(New York) Amazon va muscler son programme d’aide à la création d’entreprise de livraison à destination de ses employés aux États-Unis, au moment où le géant américain tente de promouvoir ses propres réseaux de distribution.

Agence France-Presse

Le groupe dirigé par le milliardaire américain Jeff Bezos propose désormais 10 000 dollars à  tout employé qui accepterait de quitter son emploi pour lancer son entreprise, a-t-il indiqué lundi dans un communiqué.

Parmi les incitations également proposées à ces salariés démissionnaires figurent trois mois de salaire brut supplémentaires et l’engagement du géant américain de garnir leur carnet de commandes.

Depuis le lancement de son programme en juin 2018, « plus de 200 entreprises ont été créées, celles-ci employant plusieurs milliers de chauffeurs pour livrer des paquets aux clients d’Amazon », a affirmé le groupe dans un communiqué.

Ces nouvelles incitations d’Amazon surviennent au moment où le géant américain de la distribution tente de réduire sa dépendance aux services de livraison américains tels que FedEx, et veut promouvoir ses propres réseaux de livraison.

À travers son annonce de lundi, le groupe anticipe « quelques centaines » de créations d’entreprises supplémentaires, et une extension du programme aux employés au Royaume-Uni et en Espagne.

« Les remontées du terrain montrent que de nombreux collaborateurs souhaitent participer au programme, mais sont freinés par la perspective de la transition. Désormais nous proposons une voie qui leur donnera l’opportunité de se lancer », a indiqué Dave Clark, l’un des cadres des opérations internationales d’Amazon, cité dans le communiqué.

Amazon affirme par ailleurs qu’il offrira à ces salariés son savoir-faire dans la formation, des rabais dans l’achat de camions et d’uniformes au sigle d'Amazon, ainsi que des assurances.