(Ottawa) Quelques dizaines de personnalités canadiennes demandent au gouvernement du Canada d’intervenir pour que Radio-Canada International (RCI) renonce à retrancher une vingtaine de personnes à son personnel, dont 13 employés à temps plein, et que le diffuseur public conserve son mandat international s’adressant aux auditeurs du monde entier.

La Presse Canadienne

Le porte-parole du groupe de signataires est un journaliste à la retraite, Wojtek Gwiazda. L’ancien premier ministre Joe Clark, l’ex-ambassadeur du Canada aux Nations unies Stephen Lewis et l’acteur Donald Sutherland ont également signé la lettre, avec 28 autres personnes.

Wojtek Gwiazda affirme que la direction de la Société Radio-Canada (SRC) veut que désormais, RCI offre surtout une programmation pour les médias et les communautés ethniques du Canada au lieu de s’adresser à un auditoire mondial, une violation, selon lui, du décret ayant mené à la création de RCI en 1945.

Dans une note transmise par la direction de la SRC en décembre dernier aux employés de RCI, elle explique qu’elle cherche à moderniser le service de nouvelles, notamment en offrant du contenu en langues différentes parlées par un bon nombre de Canadiens.

Wojtek Gwiazda signale que le mandat de RCI doit être de parler du Canada au monde entier.

La lettre des 32 personnalités a été adressée au premier ministre Justin Trudeau, à la vice-première ministre Chrystia Freeland, au ministre des Affaires étrangères Marc Garneau et au ministre de Patrimoine Canada, Steven Guilbeault.