(Sherbrooke) Le gouvernement caquiste va « tout faire » pour que les journaux du Groupe Capitales Médias (GCM) continuent de paraître après le 26 août.

Patrice Bergeron
La Presse canadienne

C’est ce qu’a déclaré dimanche matin le premier ministre François Legault, en marge du congrès de jeunes caquistes à Sherbrooke.

GCM, qui publie notamment Le Soleil de Québec et des quotidiens régionaux, connaît des problèmes de liquidités. Des médias ont rapporté que la survie des publications n’était pas assurée après le 26 août.

« Je vais tout faire pour que les journaux continuent de publier, a affirmé le premier ministre dans une mêlée de presse. On veut trouver un moyen — et on y travaille actuellement — pour que les journaux continuent de publier. »

L’opposition libérale s’inquiète de la concentration de la presse dans l’éventualité où Québecor reprendrait ces journaux. L’empire de Pierre Karl Péladeau a été approché et serait intéressé.

Selon le Parti libéral, il faut que les citoyens du Québec, dans chacune des régions, puissent avoir accès à plusieurs sources d’information différentes.

Toutefois, François Legault a répondu que cela ne le regardait pas. « C’est le fédéral qui regardera ça », a dit M. Legault en s’en lavant les mains.

La semaine dernière, le premier ministre a dit être ouvert a une aide ponctuelle d’urgence, en attendant qu’un programme général d’aide aux médias soit mis sur pied et que la question de la propriété de GCM soit réglée.

Le Groupe Capitales Médias est un abonné de l’agence La Presse canadienne. Outre Le Soleil, l’entreprise possède Le Droit d’Ottawa-Gatineau, Le Nouvelliste de Trois-Rivières, La Tribune de Sherbrooke, La Voix de l’Est de Granby, Le Quotidien et Le Progrès week-end à Saguenay.