(Ottawa) Les ventes de logements ont augmenté de 11,5 % en janvier par rapport à l’année précédente pour atteindre leur plus haut niveau en 12 ans pour ce mois, même si les nouvelles inscriptions sont restées limitées, a indiqué vendredi l’Assocation canadienne de l’immeuble (ACI).

La Presse canadienne

Les ventes désaisonnalisées ont chuté de 2,9 % en janvier par rapport au mois précédent, tirées vers le bas par une diminution d’environ 18 % des ventes dans le Lower Mainland de la Colombie-Britannique, a précisé l’association.

Le prix moyen réel des maisons vendues en janvier était d’environ 504 350 $, en hausse de 11,2 % par rapport au même mois un an plus tôt. Il s’agissait de sa plus forte augmentation annuelle depuis la mi-2016.

En excluant les régions du Grand Vancouver et du Grand Toronto de la photo, le prix moyen national recule à environ 395 000 $.

Les prix des maisons ont légèrement diminué dans le Grand Vancouver et dans les villes des Prairies, tandis que les prix des logements de Montréal et des villes de l’Ontario ont enregistré de fortes hausses.

Les nouvelles inscriptions à la vente sont demeurées près de leurs creux pour la décennie, bien qu’elles aient légèrement augmenté de 0,2 % en janvier par rapport à décembre.