(Tokyo) Les grandes Bourses asiatiques ont terminé en baisse jeudi dans la foulée de la clôture de Wall Street dans le rouge la veille, alors que des nuages assombrissent les espoirs d’une reprise rapide de l’économie américaine frappée par la COVID-19.

Agence France-Presse

À Hong Kong, l’indice Hang Seng a chuté de 1,54 % à 24 791,39 points. L’indice composite de Shanghai a lui perdu 1,30 % à 3363,90 points et celui de Shenzhen a cédé 1,24 % à 2225,73 points.

À Tokyo, l’indice vedette Nikkei a perdu 1,00 % à 22 880,62 points, tandis que l’indice élargi Topix a baissé de 0,90 % à 1599,20 points.

La clôture de Wall Street dans le rouge mercredi a pesé sur les valeurs japonaises, mais certains investisseurs étaient à la recherche de bonnes affaires, a observé l’analyste Yoshihiro Ito, de Okasan Online Securities.

« Étant donné qu’il n’y a pas de raison particulière de vendre, la baisse du Nikkei est le résultat d’actions spéculatives à court terme », a-t-il ajouté dans une note.

La Bourse de New York a terminé en baisse mercredi au lendemain de nouveaux records, perdant du terrain alors que la Banque centrale américaine (Fed) s’est, dans un document, montrée particulièrement prudente sur la santé de l’économie des États-Unis.  

Le compte rendu de la dernière réunion du comité de politique monétaire de la Fed a souligné que « l’incertitude qui entoure les perspectives économiques (restait) très élevée, la trajectoire de l’économie dépendant fortement de celle du virus » et de l’adoption d’un nouveau plan d’aide.

La Maison-Blanche et les élus démocrates du Congrès discutent depuis plusieurs semaines de nouvelles mesures d’aide pour les entreprises et les ménages, ainsi que pour les collectivités locales et écoles, sans parvenir à se mettre d’accord.

Du côté des valeurs

PANASONIC : le titre du conglomérat électronique nippon a progressé de 1,51 % à 940 yens pendant la séance. Selon des informations du quotidien économique Nikkei mercredi, le japonais s’apprêterait à investir plus de 100 millions de dollars pour augmenter la capacité de production de batteries électriques pour les véhicules Tesla de son usine dans le Nevada, opérée avec le fabricant américain de voitures électriques.

Du côté des devises et du pétrole

Le yen remontait face au dollar, un dollar valant 105,92 yens vers 5 h, contre 106,12 yens mercredi à 17 h.  

La monnaie européenne baissait elle aussi face au yen, un euro valant 125,37 yens contre 125,63 yens la veille.

Le billet vert n’évoluait guère face à l’euro, un euro s’échangeant pour 1,1839 dollar contre 1,1838 dollar mercredi à 17 h.

Les cours du pétrole étaient en légère baisse au lendemain de la réunion mensuelle des ministres de l’OPEP+, qui ont maintenu mercredi leur accord de baisse de production, rappelant l’importance d’un strict respect de ces engagements pour rééquilibrer le marché de l’or noir subissant l’impact de la crise sanitaire.

Vers 5 h le cours du baril de brut américain WTI perdait 0,79 % à 42,59 dollars et celui du baril de Brent de la mer du Nord baissait de 0,82 % à 45 dollars.