Avec seulement cinq séances boursières à venir d’ici la fin de l’année, quatre titres québécois se démarquent jusqu’ici en décembre et s’apprêtent à terminer 2019 en force.

Richard Dufour Richard Dufour
La Presse

Velan, Tecsys, Alithya et SNC-Lavalin sont tous en hausse de plus de 20 % depuis le début du mois. Pour l’ensemble de l’année, les grands gagnants du Québec jusqu’à maintenant sont Transat (+ 170 %), Bellus Santé (+ 145 %), Air Canada (+ 90 %) et GDI (+ 83 %).

***

Les ennuis judiciaires de SNC-Lavalin ne sont pas automatiquement terminés à la suite de l’accord laissant présager l’élimination de l’« escompte pour corruption ». La GRC poursuit son enquête relative à des paiements allégués pour un contrat de 2002 en lien avec la remise en état du pont Jacques-Cartier par un consortium dont faisait partie SNC, et qui a mené à une reconnaissance de culpabilité par l’ancien président de la Société des ponts fédéraux du Canada en 2017.

***

Deux titres québécois font partie des 10 meilleures idées de placement pour 2020 de Valeurs mobilières Banque Laurentienne : Tecsys et TFI (ex-Transforce).

***

Les actions des producteurs d’énergie renouvelable Boralex et Innergex ne sont pas nécessairement des aubaines après leur forte appréciation cette année. Ces titres sont toutefois appelés à poursuivre sur leur lancée, croit le gestionnaire de portefeuille Stephen Takacsy, de Gestion Lester, parce qu’il y a « beaucoup d’argent institutionnel » à injecter dans ce genre de titres en raison des politiques d’investissement ESG (enjeux environnementaux, sociaux et de gouvernance). « Ce mouvement ne fait que commencer et ce type d’entreprises ne court pas les rues. »

***

La firme Raymond James a ramené jeudi sa recommandation d’achat sur le titre de SNC-Lavalin au lendemain de l’annonce d’un accord qui permet à l’entreprise montréalaise d’éviter un procès pour fraude et corruption pour des gestes posés en Libye. Le titre devient à nouveau « investissable », souligne l’analyste Frédéric Bastien.

***

Douze des 13 analystes qui suivent officiellement les activités quotidiennes de SNC-Lavalin recommandent maintenant l’achat du titre.

***

Plusieurs raisons peuvent expliquer qu’un titre soit boudé, voire malmené (rentabilité en décroissance, endettement grandissant, dividende charcuté, etc.). Le fonds de couverture montréalais BT Global Growth a accepté de nous révéler quelques candidats à la vente à découvert sur sa liste de « zombies » : Molson Coors, Budweiser, Harley-Davidson et Hanesbrand. « Ces compagnies ont énormément de dettes (souvent en raison d’acquisitions) et une faible croissance organique », dit le gestionnaire de portefeuille Philippe Martel.

***

Les titres québécois de CGI, Tecsys, Boralex, Power Corporation, WSP, Financière Power et iA Groupe Financier (ex-Industrielle Alliance) ont atteint cette semaine un nouveau sommet de la dernière année en Bourse. Nemaska Lithium, Lassonde, Theratechnologies et Reitmans ont de leur côté touché un autre plancher des 52 dernières semaines.

***

La Bourse de Toronto sera fermée deux jours au cours de la prochaine semaine (mercredi et jeudi).

***

Le mot de fin d’année revient au gestionnaire de portefeuille Jonathan Bolduc, de Gestion de patrimoine Desjardins : « La période des Fêtes est arrivée. Il est temps de revenir aux choses essentielles. Le meilleur investissement est de passer du temps de qualité avec les gens que vous aimez. Belle et heureuse année 2020 et surtout : gardez votre cœur d’enfant ! »

***

Cette rubrique fait une pause pour quelques semaines. De retour le 12 janvier.