(Montréal) Pour la firme d’investissement Fiera Capital, le « pessimisme extrême » des investisseurs semble derrière nous.

Martin Vallières Martin Vallières
La Presse

Dans ses Perspectives d’investissement 2020 publiées jeudi , la firme montréalaise Fiera Capital, qui gère 167 milliards d’actifs, indique qu’au terme d’une année durant laquelle « la nervosité était palpable sur les marchés », et que « les nombreuses manchettes sur le commerce et les événements géopolitiques ont soulevée des craintes d’un ralentissement marqué de la croissance mondiale », elle considère maintenant que « le pessimisme extrême des investisseurs semble derrière nous, surtout en ce qui concerne l’économie mondiale, et certains éléments récents laissent entrevoir la lumière au bout du tunnel. »

Parmi les principaux éléments des « Perspectives 2020 » préparées par Fiera Capital, on note:

À propos des perspectives économiques

« L’éventualité d’une certaine trêve dans la guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine devrait revitaliser les perspectives de croissance mondiale à l’aube de 2020 et éliminer un important excédent qui afflige le sentiment et la croissance. »

À propos de la stratégie de placement

« Les actions devraient continuer de prospérer (mieux que les obligations) grâce à l’expansion des multiples et à la croissance des bénéfices. » « En dépit des cours d’actions proches de sommets historiques, les multiples ne sont pas étirés selon les normes historiques. Aussi, le positionnement défensif effectué en 2019 par les investisseurs soucieux offre maintenant la possibilité de redéployer des positions élevées en espèces et en obligations vers des actions qui offrent une proposition intéressante. »

« En ce qui concerne les actions, les équipes de Fiera ont une préférence pour les actions des marchés canadiens et émergents, les titres de valeur par rapport aux titres de croissance, et les titres cycliques par rapport aux titres défensifs. »