(Washington) La Réserve fédérale des États-Unis a réduit mercredi son principal taux d’intérêt pour une deuxième fois cette année, en promettant d’« agir de façon appropriée » afin de soutenir l’expansion économique.

Associated Press

Le taux directeur de la banque centrale a ainsi été abaissé d’un nouveau quart de point, et se situe désormais entre 1,75 % et 2,00 %. Ce taux a une incidence sur les conditions de plusieurs prêts aux consommateurs et aux entreprises.

L’économie américaine entre dans sa onzième année de croissance, soutenue par un solide marché de l’emploi et une activité de consommation soutenue. Mais la Fed tente de parer aux menaces, incluant les incertitudes attribuables à la guerre commerciale du président Donald Trump contre la Chine, le ralentissement de la croissance mondiale et un ralentissement de l’activité manufacturière aux États-Unis. Dans le communiqué accompagnant sa décision, la Fed a noté que « les investissements fixes des entreprises et les exportations s’étaient affaiblis ».

Malgré tout, la décision de la banque centrale risque de déplaire au président Trump, qui a attaqué verbalement la Fed et a insisté pour qu’elle réduise les taux de façon plus dynamique.

La décision de la Fed a été prise au terme d’un vote de 7 contre 3 de ses membres. Deux responsables préféraient le statu quo et un réclamait une réduction plus importante, d’un demi-point. Il s’agit du plus grand nombre de dissidents pour un vote de la Fed en trois ans.