(Hong Kong) Les Bourses chinoises ont replongé vendredi, effaçant leurs gains des séances précédentes dans un marché angoissé par le regain des tensions commerciales entre Pékin et Washington, dont la guerre douanière prend la tournure d’un bras de fer technologique.

Agence France-Presse

À Hong Kong, l’indice Hang Seng a reculé en clôture de 1,16 % à 27 946,46 points.

En Chine continentale, l’indice composite de la Bourse de Shanghai a chuté de 2,48 % à 2882,30 points, tandis qu’à la Bourse de Shenzhen, l’indice de référence tombait de 3,26 % à 1533,22 points. Sur l’ensemble de la semaine, Shanghai a perdu 1,9 % et Shenzhen 2,2 %.

Le conflit commercial entre les États-Unis et la Chine a pris depuis mercredi une nouvelle dimension, Washington sortant l’artillerie lourde dans le secteur des technologies pour tenter de neutraliser Huawei, acteur incontournable des réseaux mobiles et du 5G, et s’attirant jeudi une réplique virulente de Pékin.

De quoi maintenir la pression sur les investisseurs chinois, en dépit de la bonne performance de Wall Street la veille après des indicateurs économiques américains robustes.

« Il devient difficile de se réjouir [de ces chiffres encourageants] alors que dans le même temps, les évolutions dans le dossier commercial suggèrent une escalade plutôt qu’un apaisement des tensions », observe Rodrigo Catril, analyste de la National Australia Bank.

Il pointe ainsi l’avis d’observateurs selon lesquels la campagne de l’administration Trump contre les opérateurs télécoms « signifie de facto que le président s’est saisi de “l’arme nucléaire” et qu’il s’oriente désormais vers une guerre technologique “tous azimuts” avec la Chine ».

À Hong Kong, le géant technologique Tencent, poids lourd de la cote, a perdu 2,41 % à 355,80 dollars hongkongais (HKD), tandis que le fabricant d’objectifs photo pour smartphone Sunny Optical s’effondrait de 10,41 % à 76,20 dollars.

La compagnie aérienne Cathay Pacific a perdu 0,81 % à 12,24 dollars et l’opérateur de casinos Wynn Macau 3,41 % à 17,54 dollars. Le mastodonte pétrolier CNOOC (-1,47 % à 13,38 dollars) a souffert en dépit de la flambée des cours du brut.

En Chine continentale, « le marché digérait encore les informations négatives » sur l’intensification du conflit sino-américain avec le bras de fer autour de Huawei, explique Zhang Gang, analyste du courtier Central China Securities.

« Les poids lourds boursiers ont essuyé de fortes pertes, témoignant de nets retraits de fonds du marché » par des investisseurs aux abois, a-t-il souligné, d’autant que le cours du yuan continuait de s’enfoncer face au dollar à des plus bas depuis novembre.  

Les valeurs technologiques ont été durement touchées, à l’image de l’expert des systèmes de télécommunications CITIC Guoan Information (-8,52 % à 4,08 yuans) et de China Unicom (-2,99 % à 5,85 yuans). Le constructeur automobile SAIC Motor a abandonné 2,11 % à 25,48 yuans.