Source ID:42e3519fb1723569bb84a6cedbec49d4; App Source:StoryBuilder

Wall Street aidée par Donald Trump

Selon les résultats définitifs à la clôture, l'indice... (Photo Richard Drew, Associated Press)

Agrandir

Selon les résultats définitifs à la clôture, l'indice vedette de Wall Street, le Dow Jones Industrial Average, a avancé de 1,49 % pour finir à 25 425,76 points. Le NASDAQ, à forte coloration technologique, s'est apprécié de 1,46 % pour clôturer à 7414,62 points.

Photo Richard Drew, Associated Press

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
AFP-PC

Wall Street a fini en hausse mardi, profitant de propos encourageants du président américain, Donald Trump, défavorable à un nouveau « shutdown » aux États-Unis et ouvert à un délai dans les négociations avec la Chine sur le front commercial.

L'indice vedette de Wall Street, le Dow Jones, a avancé de 1,5 % pour finir à 25 425,76 points et le NASDAQ, à forte coloration technologique, s'est apprécié de 1,5 % pour clôturer à 7414,62 points.

L'indice élargi S&P 500 a pris 1,3 %, à 2744,73 points.

Donald Trump s'est dit satisfait d'un accord présenté par des négociateurs républicains et démocrates sur la construction d'un mur à la frontière mexicaine,  mais a éloigné la perspective d'une nouvelle paralysie des administrations fédérales, un « shutdown ».

Il a dans le même temps affirmé qu'il pourrait accorder à la Chine un délai supplémentaire avant d'imposer de nouveaux tarifs douaniers punitifs, si les négociations pour mettre fin au différend commercial avec Pékin font suffisamment de progrès.

Les États-Unis avaient initialement donné jusqu'au 1er mars à la Chine pour trouver un terrain d'entente avant de faire passer de 10 % à 25 % les tarifs douaniers sur 200 milliards de produits importés.

 « Donald Trump a dit indirectement que des avancées ont déjà été réalisées dans les négociations. Cela a plu aux marchés », a décrypté Nate Thooft, de Manulife AM.

Des émissaires de chaque camp vont entrer en négociations jeudi et vendredi à Pékin pour tenter de faire avancer le dossier qui mine les relations des deux plus grandes puissances mondiales depuis plusieurs mois.

Particulièrement sensibles aux soubresauts liés à l'actualité sur la guerre commerciale, les multinationales Boeing et Caterpillar ont respectivement progressé de 1,7 % et 2,9 %.

Plus largement, cette séance « souligne à quel point les marchés sont plus sensibles aux nouvelles positives qu'aux nouvelles négatives » en ce moment, a affirmé Karl Haeling, de LBBW.

Parmi les autres valeurs du jour, Colgate-Palmolive a annoncé lundi soir le départ de son PDG, dernier groupe de biens de grande consommation en date à changer de tête au moment où le secteur est confronté à la hausse des prix des matières premières. Le titre a gagné 0,35 %.

La Bourse de Toronto a clôturé en hausse, soutenue par une hausse du secteur de l'énergie attribuable aux réductions de production de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP), qui a fait grimper les prix du pétrole brut.

L'indice composé S&P/TSX du parquet torontois a pris 73,25 points pour terminer la séance à 15 642,10 points. Sur le marché des devises, le dollar canadien s'est négocié à un cours moyen de 75,48 cents US, en hausse par rapport à son cours moyen de 75,22 cents US de la veille.

À la Bourse des matières premières de New York, le cours du pétrole brut a gagné 69 cents US à 53,10 $ US le baril, tandis que celui de l'or a pris 2,10 $ US à 1314 $ US l'once. Le prix du cuivre s'est déprécié de 1,8 cent US à 2,77 $ US la livre.




la boite: 4391560:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer