Source ID:; App Source:

Le PDG d'Amaya achète pour plus d'un million de dollars d'actions

C'est la toute première fois que David Baazov... (Photo Alain Roberge, Archives La Presse)

Agrandir

C'est la toute première fois que David Baazov transige sur le titre d'Amaya depuis l'acquisition des populaires sites PokerStars et Full Tilt Poker réalisée en juin l'an passé.

Photo Alain Roberge, Archives La Presse

Richard Dufour

Le PDG d'Amaya (T.AYA) a acheté jeudi dernier pour plus d'un million de dollars d'actions de l'entreprise de Pointe-Claire spécialisée dans le jeu en ligne.

Le geste donne un indice de ce que David Baazov pense de la réaction des marchés qui a fait perdre à Amaya environ 2,5 milliards de dollars de capitalisation boursière en deux jours, mardi et mercredi dernier.

L'action d'Amaya a perdu le tiers de sa valeur mardi après que la direction eut dévoilé des résultats trimestriels inférieurs aux attentes, révisé à la baisse ses prévisions pour l'exercice et annoncé le report du déploiement d'aspects importants de sa nouvelle offre de paris sportifs.

En plus d'être PDG, David Baazov est le fondateur, président du conseil d'administration et principal actionnaire d'Amaya. Des documents consultés par La Presse, qui ont été déposés vendredi auprès des autorités réglementaires, montrent que David Baazov a acheté jeudi dernier un bloc de 60 000 actions au prix de 20,30$. Cette journée-là, le titre a touché son creux des 52 dernières semaines en reculant jusqu'à 18,20$. L'action d'Amaya a finalement terminé la séance de jeudi en hausse de 7% avant de gagné 5% de plus vendredi pour terminer la dernière semaine à 21,81$ à Toronto.

C'est la toute première fois que David Baazov transige sur le titre d'Amaya depuis l'acquisition des populaires sites PokerStars et Full Tilt Poker réalisée en juin l'an passé. Selon les données enregistrées sur SEDI, le système électronique de déclaration des initiés, David Baazov n'avait pas acheté ni vendu d'actions d'Amaya depuis un peu plus de deux ans, soit depuis le 18 septembre 2013. Le titre d'Amaya valait moins de 7$ à cette époque.

David Baazov possède une participation d'un peu moins de 20% dans Amaya et détient maintenant un peu plus de 24,5 millions d'actions de l'entreprise. La valeur de cette participation vaut quelque 535 millions de dollars au cours boursier actuel. Le décrochage de 32% du titre d'Amaya durant la séance de mardi dernier lui a fait perdre près de 250 millions de dollars sur papier.

Le repli de 32% enregistré mardi passé était le plus important recul jamais observé en une journée sur le titre d'Amaya. Il ne s'était jamais échangé autant d'actions d'Amaya en une seule séance depuis l'annonce de l'achat de PokerStars. Le volume de transactions sur le titre d'Amaya est demeuré inhabituellement élevé à tous les jours depuis mardi dernier.

Pour expliquer les ennuis d'Amaya durant le dernier trimestre, David Baazov a indiqué la semaine passé que la force du dollar américain avait diminué d'environ 19% le pouvoir d'achat des clients d'Amaya, ce qui avait eu une incidence négative plus importante que prévu sur les finances de la compagnie.

Amaya s'est lourdement endettée depuis l'acquisition de PokerStars au coût de 4,9 milliards de dollars américains l'an passé. Toutefois, l'opportunité de percer le marché américain se présente. Amaya prévoit démarrer les activités de PokerStars au New Jersey durant la première moitié de 2016. L'entreprise avait annoncé le mois dernier avoir reçu une autorisation à cet effet de la part des autorités du New Jersey.

La communauté des analystes a par ailleurs réitéré son appui à Amaya la semaine dernière. Les neuf analystes qui suivent le titre continuent d'en recommander l'achat. Le repli boursier les a toutefois forcés à ramener leur cours cible moyen à 37$, soit un niveau de 20% inférieur à ce qu'il était avant que le titre corrige.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer