Source ID:; App Source:

La Bourse de Toronto termine la semaine dans le rouge

La Bourse de Toronto a clôturé sa dernière séance d'octobre sur une baisse... (PHOTO BRENT LEWIN, ARCHIVES BLOOMBERG)

Agrandir

PHOTO BRENT LEWIN, ARCHIVES BLOOMBERG

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
Toronto

La Bourse de Toronto a clôturé sa dernière séance d'octobre sur une baisse marquée, victime d'un déclin qui s'est répandu à presque tous ses secteurs - notamment celui de la santé, qui a vu le titre de la pharmaceutique Valeant connaître une nouvelle dégringolade.

L'indice composé S&P/TSX a retraité de 262,71 points à 13 529,17 points. C'était sa troisième baisse de plus de 100 points cette semaine.

Le dollar canadien s'est pour sa part apprécié de 0,53 cent US à 76,48 cents US.

L'action de Valeant (T.VRX), la plus grande société pharmaceutique au Canada, a poursuivi sa glissade pendant que les investisseurs continuaient de se questionner au sujet de ses activités et de ses pratiques comptables. Le titre a plongé de 26,19 $, soit près de 18 %, pour clôturer à 122,04 $. Le secteur torontois de la santé a retraité de 3,75 %, affichant la pire performance du parquet de Bay Street.

Du côté des nouvelles économiques, Statistique Canada a indiqué que le produit intérieur brut du pays avait crû de 0,1 % en août - sa troisième hausse mensuelle consécutive, laquelle était conforme aux attentes des analystes.

Au sud de la frontière, le département américain du Commerce a indiqué que les dépenses des ménages avaient avancé de 0,1 % en septembre - leur plus faible gain en huit mois - en partie parce que les consommateurs dépensaient moins pour l'essence, en raison de la faiblesse des prix de l'énergie.

À la Bourse des matières premières de New York, le cours du pétrole brut a progressé de 53 cents US à 46,59 $ US le baril, tandis que le prix du lingot d'or a cédé 5,90 $ US à 1141,40 $ US l'once.

Le secteur de l'énergie du TSX a retraité de 0,39 %, tandis que celui des sociétés aurifères a rendu 2,10 %.

Seul le secteur des métaux et minerais diversifiés a avancé vendredi à Toronto, avec un gain de 3,48 %.

La Bourse de New York a fini en baisse, une série de statistiques décevantes et des résultats mitigés finissant par ébranler l'optimisme des investisseurs au dernier jour d'un mois étonnamment bon : le Dow Jones a cédé 0,52 % et le Nasdaq 0,40 %.

Selon des résultats définitif, l'indice vedette Dow Jones a reculé de 92,26 points à 17 663,54 points, et le Nasdaq, à dominante technologique, de 20,53 points à 5053,75 points.

L'indice élargi S&P 500, particulièrement surveillé par les investisseurs, a perdu 0,48 %, soit 10,05 points, à 2079,36 points. Au total sur l'ensemble d'octobre le S&P a tout de même accumulé une hausse de 8,30 %, la meilleure performance pour ce mois depuis quatre ans.

« La plupart des bonnes nouvelles de la journée étaient isolées, sans que le tableau général apparaisse positif », a résumé Jack Ablin, chez BMO Private bank.

Les indices ont oscillé autour de l'équilibre tout au long de la séance, des résultats d'entreprise plutôt meilleurs que prévu ne parvenant pas à faire oublier des statistiques médiocres : décélération marquée des dépenses et revenus des ménages, décélération de l'inflation, et moral des ménages à peine en hausse en dépit du calme revenu sur les marchés.

Du côté des résultats, dont le rythme des annonces commence à refluer, les investisseurs devaient une nouvelle fois composer avec des performances inégales, bien que souvent supérieures aux attentes.

Le géant pétrolier ExxonMobil a vu ses bénéfices et son chiffre d'affaires du troisième trimestre plonger respectivement de 47,5 % et de 37 %, mais affichait néanmoins une résistance un peu meilleure qu'attendu. Il a promis de continuer à réduire ses coûts, mais sans beaucoup de détail. L'action a gagné 0,62 %.

L'autre major du secteur Chevron s'affichait en hausse de 1,10 % après s'être montré plus précis, avec l'annonce de 6000 à 7000 suppressions d'emploi. Son bénéfice trimestriel a chuté de 63 % et son chiffre d'affaires de 37 %, mais là aussi ils ont mieux résisté que prévu.

- Avec l'Agence France-Presse




À découvrir sur LaPresse.ca

Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer