Wall Street a nettement monté mercredi, dans la foulée d'un rebond général des grandes Bourses après un médiocre début de semaine, mais a connu son pire trimestre depuis quatre ans.

Mis à jour le 30 sept. 2015
AGENCE FRANCE-PRESSE

-----------------

Les marchés à la fermeture:

TSX 13 306,96 / +270,00 (2,07%)

TSX Crois. 524,57 / +0,94 (0,18%)

Dow Jones 16 284,70 / +235,57 (1,47%)

S&P 500 1 920,03 / +35,94 (1,91%)

NASDAQ 4 620,16 / +102,84 (2,28%)

----------------

À Wall Street, la bonne disposition des investisseurs «a commencé dès l'ouverture», a souligné Chris Low, de FTN Financial. «Les indices étaient dans l'ensemble dans le vert à l'étranger, avec de belles hausses en Asie et en Europe. C'est à mon avis un bon signe, vu le niveau atteint par les obsessions sur le ralentissement mondial et le risque de récession.»

Parmi les éléments de soutien à l'international, il citait des mesures de soutien à l'immobilier en Chine et, paradoxalement, un chiffre décevant sur l'inflation dans la zone euro, car il est été interprété comme un encouragement envers la Banque centrale européenne (BCE) à accélérer son soutien à l'économie.

«Tous ces éléments répondent à la principale préoccupation du marché américain, c'est-à-dire des indicateurs mondiaux qui laissent de plus en plus craindre une récession mondiale, même si l'on a de bons chiffres aux États-Unis», a conclu M. Low.

Les chiffres américains du jour n'ont d'ailleurs guère fait bouger le marché. Du côté négatif, l'activité économique de la région de Chicago a ralenti de façon inattendue en septembre, et, sur un plan plus positif, les créations d'emploi ont un peu accéléré dans le secteur privé le même mois, selon les chiffres du groupe privé ADP, ce qui semble encourageant à deux jours d'un rapport très attendu du gouvernement américain sur le marché du travail.

Dans l'ensemble, les observateurs estimaient que la hausse de Wall Street était moins une réaction à une actualité particulière qu'un rebond après un début de semaine en nette baisse,les indices étant encouragés à de fortes fluctuations par des raisons techniques liées à la fin du trimestre.

Avec une forte baisse pendant l'été, «le trimestre a été très chaotique», a conclu Alan Skrainka, de Cornerstone Wealth Management, Wall Street ayant enregistré sa pire performance trimestrielle depuis l'automne 2011 avec un recul de plus de 7,5% du Dow Jones.

Le marché obligataire hésitait. Vers 20H20 GMT, le rendement des bons du Trésor à dix ans baissait à 2,042% contre 2,055% mardi soir, et celui des bons à 30 ans montant à 2,862%, contre 2,859% auparavant.