Source ID:; App Source:

Wall Street finit sur un rebond une semaine déprimée

Wall Street a fini en hausse vendredi, sans pour autant effacer plusieurs... (PHOTO JEWEL SAMAD, ARCHIVES AFP)

Agrandir

PHOTO JEWEL SAMAD, ARCHIVES AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
NEW YORK

Wall Street a fini en hausse vendredi, sans pour autant effacer plusieurs reculs consécutifs, dans un marché qui tentait de profiter d'une actualité limitée pour trouver un équilibre.

--------------------------

Les marchés à la clôture :

  • TSX 14 812,42 / -57,38 (-0,39%)
  • Dow Jones 17 712,66 / 34,43 (0,19%)
  • S&P 500 2 061,02 / 4,87 (0,24%)
  • NASDAQ 4 891,22 / 27,86 (0,57%)
--------------------------

Depuis le début de la semaine, Wall Street n'avait enregistré que des reculs au quotidien, en particulier mercredi, quand elle avait été déprimée par l'annonce d'une chute inattendue des commandes de bien durables le mois dernier aux États-Unis.

«On a subi tant de séances de baisse qu'il fallait bien que le marché fasse une pause, mais il n'y a rien eu d'assez encourageant pour relancer les cours», a résumé Sam Stovall, de Standard and Poor's Capital IQ.

«On doit encore attendre une semaine avant le début des résultats d'entreprises (pour le premier trimestre), dont le signal sera donné le 8 avril par Alcoa», grand producteur d'aluminium, a-t-il précisé.

Pour le moment, la Bourse «est à un niveau adéquat, au moment où tout le monde surveille l'actualité au Yémen», a estimé Chris Low, de FTN Financials, en allusion à l'intervention d'une coalition menée par l'Arabie Saoudite contre les rebelles chiites.

Le marché, qui avait jusqu'alors peu d'éléments à digérer à part une révision en légère baisse de la croissance du dernier trimestre 2014, à 2,2% du produit intérieur brut (PIB), a été réveillé peu avant la clôture par une intervention de Janet Yellen, la présidente de la Réserve fédérale.

Néanmoins, les investisseurs, qui cherchent à deviner quand la Fed relèvera des taux d'intérêt presque nuls actuellement, n'ont pas été davantage avancés.

Mme Yellen s'est contentée de dire que la banque centrale pensait «sérieusement» à relever ses taux directeurs cette année, comme s'y attendent déjà beaucoup d'observateurs.

Google baisse 

Parmi les valeurs, le groupe de vêtements Quiksilver, affectionné des surfeurs, a chuté de 15,56% à 1,90 dollar, après des changements au sein de sa direction, dont la nomination comme directeur général du Français Pierre Agnes, déjà président.

Le groupe pétrolier Chevron, qui va vendre des actifs en Australie, a baissé de 0,92% à 104,28 dollars, dans un secteur pénalisé par une rechute des prix du brut, sous le seuil des 50 dollars le baril à New York. Son concurrent ExxonMobil a ainsi perdu 0,88% à 83,58 dollars.

Le groupe informatique Hewlett Packard, qui compte selon la presse céder le contrôle d'une filiale chinoise évaluée à 5 milliards de dollars, a reculé de 1,62% à 31,49 dollars.

Le géant internet Google a cédé 1,08% à 557,55 dollars après l'annonce d'un partenariat avec le groupe pharmaceutique Johnson & Johnson (+0,20% à 100,34 dollars) pour fabriquer des robots chirurgicaux.

À l'inverse, le fabricant canadien de télphones intelligent BlackBerry a pris 2,76% à 11,92 dollars sur sa cotation new-yorkaise, après avoir dit tabler sur un retour à la rentabilité cette année.

Le groupe internet Yahoo! a gagné 1,42% à 45,10 dollars, après avoir annoncé qu'il allait reverser deux milliards de dollars à ses actionnaires par l'intermédiaire de rachats d'actions.

Le chimiste Dow Chemical a avancé de 2,84% à 47,76 dollars, après avoir annoncé la fusion de ses activités dans le chlore avec celles de son compatriote Olin, qui s'est envolé de 14,01% à 31,00 dollars.

Carnival Corporation, premier croisiériste mondial, a bondi de 6,08% à 47,12 dollars, après avoir commandé neuf nouveaux navires à des constructeurs italien et allemand.

Le marché obligataire avançait. Vers 16 h 30, le rendement des bons du Trésor à 10 ans baissait à 1,956% contre 2,001% jeudi soir, et celui à 30 ans à 2,533% contre 2,585% précédemment.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer